BIOT : PLU : Reunion n°2 : Habitat (équipement, logement), Environnement et Cadre de vie. J’y étais pour vous

1093 x served & 403 x viewed

J’étais présent à la deuxième réunion sur le PLU.

J’ai trouvé l’initiative très bonne. Nous étions trois groupes de travail de quinze personnes, soit près de 45 personnes. La plupart des personnes participant avaient une bonne connaissance des problématiques des biotois.

Dans mon groupe de travail, il y avait un membre d’une association, deux membres de l’ancienne municipalité et un membre de la nouvelle municipalité. Les dialogues ont été très courtois et constructif. On nous a distribué des cartes et des documents, et même un  café.

P_20160305_090815 P_20160305_090757

P_20160312_123256

Deux projets que je trouve intéressants :

  • Elargissement des cours d’eau avec une piste cyclable. Ce qui permettrait d’une part de facilité l’entretien des berges, d’autres part cela dynamiserait le tourisme et pour finir cela sécuriserait les cyclistes. Le frein de ce projet c’est qu’il dépend plus d’Antibes que de Biot. Quel est l’intérêt d’Antibes de faire une piste cyclable qui va de la Siesta au bas du village de Biot ? A mon avis ce projet n’est pas près de voir le jour, ce qui est bien dommage.
  • La création d’un terrain de Padel afin que le Tennis Club de Biot soit plus autonome financièrement.

Ci-dessous, en bleu, mes questions pour lancer les débats, en vert les informations que j’ai lu sur les papiers, en noir ce que j’ai entendu.

Les questions sur l’Atelier n°2 (session n°1): L’habitat, les équipements et le logement.

« Le PLU c’est pour les 10 avenirs, mais les élections ou les aléas climatiques peuvent faire qu’il soit remis en cause ».

« Lettre du préfet indiquant que les zones où il y avait plus d’un mètre d’eau devaient être considérées comme des zones à risque ».

« Le Mardi 8 Mars de 20h40 à 22h00 sur France 5 : C dans l’air : les inondations ».

« Il manque le PPRI pour avoir un bon PLU ».

  • Comment définiriez vous l’offre et les besoins en logement de Biot ?
    • Prix moyen au m2 de Biot : 3755 Euro/m2 < 4756 Euro/m2 < 5445 Euro/m2 (Source Janvier 2016)
    • « Le village se vide. »
    • « Pour 45 m2 il faut compter 700 Euro/mois dans le village et pour 20 m2 il faut compter 600 Euro/mois à Saint-Philippe ».
    • « Beaucoup de personnes transforment leur garage en pièce tellement la pression sur le logement est forte ».
    • « Les surloyers des logements sociaux sont trop faibles, c’est 100 Euro. Quand une personne n’est plus dans les barèmes il faut que le surloyer soit plus important. »
    • « En 2012 il y avait 358 logements vacants, il faut travailler sur les logements vacants ».
  •  Quel sont les secteurs à densifier ?
    • Note personnelle : A ce type de question, la réponse est souvent : « loin de chez moi »
    • « Qui dit densifier, dit plus d’équipements et plus de routes. Ce n’est plus possible sur Biot. On sature ! »
    • « Oui mais Saint-Phillippe alors … ».
  • Quels types de logement pour la commune de Biot ? Pour quels quartiers ?
    • « Pour moi un R+2 c’est un HLM ». Par moment on rigole 😉
  • Quelle adaptation de la commune par rapport à l’accroissement de la population ? Quelle projection de population sur Biot pour les 10 prochaines années ?
    • La population est passé de 2656 en 1968, à 10054 en 2012.
    •  » La commune est bipolaire : Saint-Philippe & le village. On ne va pas faire une troisième pole ! ».
    • « Biot est bien placé, et si l’on veut que cela reste un village pittoresque il faut le protéger »
    • « On veut une évolution démographique mesurée. »
  • Les logements sont-ils adaptés à l’évolution des ménages ?
    • Les ménages faisait 3,1 personnes en 1968, et en 2012 c’était 2,4.
  • Le territoire de Biot (Logement : position & Typologie) est-il adapté au vieillissement de la population ?
    • Beaucoup ont parlé de la fermeture de la pharmacie du village.
    • « Il n’y a que Saint-Philippe qui est adapté au personnes agées, le village n’est pas adapté »
  • Quels logements sociaux à Biot ? Ou les réaliser ? 
    • Actuellement on a 12% et il faudrait avoir 25%.  C’est la loi ALUR. 
    • Note personnelle : Comme toujours personne ne veut de logement social près de chez lui. Mais sans logement social il n’est plus possible de faire du logement non-social. Le dilemme n’est pas facile, on est contre la densification, contre la création de plus que R+1, et il faut faire près de 750 logements sociaux.
    • « On est à 12% de logement sociaux ».
    • « Plus on augmente les résidences principales et plus on doit faire des logements sociaux. Il faut donc arrêter de faire des résidences principales ».
    • « Le village a la population la plus modeste ».
  • Comment développer les nouveaux fonctionnements de logement sur la commune ?
    • La colocation.
    • Les coopératives d’habitat.
    • « Pour pour il y a trois classes de logements:  les propriétaires, les locataires (ceux qui ne peuvent pas acheter), les colocataires (ceux qui ne peuvent pas louer) ».
  • Quels besoins et positionnements pour les équipements scolaires et la jeunesse ?
    • « Les équipements sont trop loin des écoles du Moulins neuf et du village. Il faudrait faire un équipement plus proche de l’école du Moulins neuf. Cela permettrait de plus profiter du changement des rythmes scolaires. A Saint-Philippe les équipement sont proches et c’est très pratique. »
    • « Un lieu de rencontre des jeunes, aujourd’hui certaines places dans le vieux Biot sont squattés par les jeunes. Et ils ne sont pas toujours silencieux . »
    • Note personnelle : Un terrain de Padel pour les jeunes (ça c’est moi 🙂 )
  • Quelles pratiques sportives demandent un développement ? Quels besoins en équipement pour demain ?
    • Note personnelle : Un terrain de Padel pour les jeunes (ça c’est encore moi 🙂 ) Le Padel c’est un sport très facile comparer au tennis et au golf, et c’est un sport que l’on peut faire en famille. En plus de cela il y a une grosse demande, pour s’en rendre compte il suffit d’aller voir le Sophia Contry Club.
    • « La piscine de Sophia-Antipolis (NAUTIPOLIS) a été sous-dimensionné, il aurait fallu qu’elle soit deux fois plus grande. »
  • Quel positionnement vis-à-vis des équipements culturels ?
    • « L’espace des arts et de la culture est trop petit, on est comme dans des sardines lors des activités »
    • « Il faudrait plus mutualiser les équipements avec la CASA ».
  • Quels besoins en équipement de santé pour demain ?
    • « Est-ce que les maisons de retraite peuvent compter comme logement sociaux ? »

Les questions sur l’Atelier n°2 (session n°2): Environnement et cadre de vie durable.

  • Comment préserver le paysage ? Quels secteurs à préserver et quels points noirs paysagers sur Biot ? Quelles sont les vues à préserver ?
    • « Préservation du village. »
    • « Suppression des paraboles. »
    • « La ligne LGV doit être enfoui. »
    • « Suppression des pin d’Alep alors qu’il faisait la décarbonisation des sols, pour mettre à la place des chênes. »
    • « Les Aspres ne sont pas assez boisés »
    • « Il faudrait un groupe pour surveiller les ZNIEFF. »
    • « Il faudrait un service de protection de l’environnement. »
  • Quelles protections du patrimoine de Biot ? Quels autres éléments de patrimoine il faut protéger ? Avec quel niveau de protection ?
    • « La charte de la CASA protège les restanques »
    • « Il faudrait faire un inventaire des restanques et des oliviers ».
    • « Il faut faciliter l’entretien avec l’écobuage. On a trop de contrainte ».
  • Quels sont les éléments qui participent à la qualité de vie sur Biot ? Comment préserver la qualité de vie ?
    • « Création de piste cyclable. »
    • « Création de trottoir ». C’est vrai que sur Biot il y a plusieurs endroits très dangereux. Le premier c’est celui-ci,ce pont ou il y a eu un accident il y a même pas une semaine (une voiture s’était pris le bord du pont). Ce pont sur le chemin de la Romaine est très étroit et fortement emprunté. Si on refaisait le pont on pourrait, mettre des trottoirs, agrandir le fleuve, et prévoir un passage pour la future piste cyclable :).
    • Capture d’écran 2016-03-12 à 18.41.49
    • Une chose qui serait intéressante d’avoir c’est une carte de tous les accidents sur Biot. Je ne sais pas si cela existe mais je pense que la police et les pompiers ont ses informations.
    • L’autre endroit que je trouve dangereux c’est l’absence de trottoir sur la route de la mer. Souvent je vois des personnes qui viennent du camping et qui vont acheter leur pain.
    • Capture d’écran 2016-03-12 à 18.51.22
    • il y a d’autres endroits qui sont dangereux car l’espace est étroit pour deux voiture.
    • Capture d’écran 2016-03-13 à 08.29.34 Capture d’écran 2016-03-13 à 08.28.52
    • « Création d’un mur anti-bruit pour les personnes proches de l’autoroute. »
  • Quelles protections des milieux naturels ? Quels sont les éléments majeurs de la trame verte et bleue ? Comment la renforcer ?
    • « En cas d’inondation  les routes deviennent des canaux ».
    • « Il faudrait agrandir l’ouverture à la Siesta ».
    • « On est asservi par la ville d’Antibes ».
  • Comment vivre avec le risque inondation ? Comment aménager les zones inondables (construction et zone naturelles) ? Comment rendre la commune moins sensibles aux inondations ?
    • « Suppression de l’angle droit, c’est une aberration d’avoir fait cela. »
  • Capture d’écran 2016-03-11 à 21.23.57
    • « Quand on demande une solution à la DDE, il bétonne ! »
  • « Chaque fois nos problèmes d’inondation tombent dans l’oubli. Un malheur chasse l’autre »
    • « Moi j’ai été inondé 7 fois en 35 ans ».
    • « On est en pleine contradiction quand on demande des évolutions et que l’on souhaite des inondations moins fortes. L’urbanisation est en partie responsable ».
    • « Cet incohérent de s’attaquer aux élus locaux. Il faut s’attaquer à l’état ! J’ai été sidéré quand le préfet à dit qu’il n’était pas responsable de la pluie. L’état se lave les mains chaque fois. Il faut protéger nos élus ».
    • « Le PPRI a mis 5 à 6 ans ».
    • « Cela a mis tout ce temps car on avait du mal à simuler la crue, maintenant la crue n’est plus à simuler ! il suffit d’utiliser les données de la dernière inondation »
  • Quelles adaptations de la commune au risque feux de forêt ?
    • « Les souillures c’est un piège ».
    • « Il faut des formations face aux risques : neige, pluie, feux. Et surtout il faut apprendre à ne pas prendre sa voiture ».
    • « Il faut faire des exercices dans les écoles ».
    • « Maintenant on nous demande 1 Millions de franchise ! »

Quelques autres notes :

  • « Il faut mieux connaitre la réserve foncière de Biot ».
  • « Il faut permettre un parcours patrimonial ».
  • « Il faut régler les problèmes des inondations en amont : rétention et en aval : autoroute & embouchure. Il faudrait aussi faire des ronds-point citerne »

Conclusion (personnelle):

En sortant de cette réunion j’avais bien l’impression que c’était Antibes et l’état qui avaient les cartes en main, il est donc très important pour Biot que la gestion des inondations soient pris en charge par la CASA qui aura une gestion plus globale. Dans l’état actuel j’ai peur que Biot n’ait pas les moyens financiers pour faire avancer ses problèmes. Quand à l’état il est en recherche constante d’économie, j’ai donc du mal à croire qu’il fasse un chèque pour régler le problème de l’autoroute.

 

Capture d’écran 2016-03-11 à 15.20.28

Prochains ateliers :

  • Le 11 mars de 16h à 20h.Quel Biot idéal pour demain ?
  • Le 12 mars de 9h à 13h. Synthèse et hiérarchisation des enjeux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.