Remplacer une résistance de ballon d’eau chaude électrique

23125 x served & 10382 x viewed

La résistance du ballon d’eau chaude permet de chauffer l’eau, l’ennemi principal d’un chauffe-eau est la calcaire. Il est donc important de changer la résistance quand le ballon d’eau chaude produit moins d’eau chaude ou bien s’il fait disjoncter le compteur.

Les étapes de changement de la résistance sont assez simples :

  • L’étape initiale est de prendre la référence et de commander les pièces 😉 . Normalement on trouve une étiquette avec la référence du chauffe-eau. Cela permet aussi de connaitre le prix du chauffe-eau, le mien par exemple est un ARISTON qui vaut entre 400 et 500 Euros. Si le prix des pièces vaut plus de la moitié du prix neuf, je pense qu’il faut réfléchir à la réparation.

P_20160430_124255_1

  • Couper l’électricité au niveau du tableau électrique, et vérifier que l’électricité est bien coupée.
  • Couper l’arrivée d’eau générale, ou l’arrivée sur le chauffe-eau si votre installation le permet.
  • Ouvrir tous les robinets sur l’eau chaude afin de vidanger le chauffe-eau.
  • Enlever le cache de protection pour avoir accès aux branchements électriques. (Sur la photo j’ai déjà enlevé les fils électriques)

P_20160430_120531_1

  • Si le chauffe-eau est horizontal il est nécessaire de vider celui-ci via la vidange de sécurité.
  • Ensuite il faut débrancher les fils électriques et démonter la résistance. L’idéal avant de le faire est d’avoir attendu un certain temps (2h) afin que la résistance ne soit pas chaude, sinon cela risque de brûler. Voici une photo de l’ancienne et de la nouvelle résistance.

Capture d’écran 2016-05-01 à 16.20.16

  • Après c’est la phase de nettoyage, il faut enlever le maximum de calcaire et si possible éponger toute la boue.

P_20160430_140324

  • Dès que le chauffe-eau semble propre on installe la nouvelle résistance, le nouveau thermostat et le nouveau joint. Vous n’êtes pas obligé de changer le thermostat et le joint mais vu le prix je vous conseille le changement.
  • on ferme les robinets d’eau chaude, ainsi que le groupe de sécurité qui nous a permis la vidange.
  • on remet l’arrivée d’eau et on vérifie que le joint ne fuit pas. Il faut attendre que le cumulus soit plein. (Pour remplir le cumulus il faut laisser un robinet d’eau chaude ouvert afin que l’air s’évacue)
  • on remet le courant, et on règle la température du chauffe-eau. Pour cela il faut attendre que le cumulus soit chaud (normalement on le voit sur le tableau quand il fait disjoncter ) pour faire une mesure de la température. Attention le temps de chauffe est long en général (3h à 5h)
    • Normalement on conseille une température entre 60°C et 65°C , en dessous de 60 °C on indique qu’il y a des risques de légionellose et au dessus on risque de se brûler sérieusement. Il faut aussi indiquer que l’on a moins de calcaire quand la température est au dessus de 50°C . Un écart de 1°C a un impact significatif sur la facture. En moyenne on estime que le chauffe-eau représente 20% de la facture d’électricité. Il faut aussi tenir compte du fait que si vous testez l’eau chaude alors que vous êtes loin du chauffe-eau il y a une perte de chaleur.

Capture d’écran 2016-05-01 à 16.28.38

  • on remet le cache électrique si le thermostat est derrière le cache, comme c’est le cas pour moi. Sinon il est conseillé de mettre le cache électrique avant.

Pour ma part, je change la résistance tous les 5 ans. Normalement si je voulais bien faire il me faudrait faire la vidange tous les 3 ans, et en profiter pour changer l’Anode de magnésium mais aussi supprimer le calcaire. Seulement je préfère attendre la panne 🙁 . A noter aussi que tous les 10 ans je change aussi le groupe de sécurité, car il finit toujours par fuir. Normalement il existe deux sortes : un en inox qui est plus résistant (29 Euro) et un normal (18 Euro).

20160501_154730

Quand on choisit son chauffe-eau il faut donc faire attention à plusieurs points :

  • Point n°1 : La capacité en fonction du nombre de personnes.
  • Point n°2 : La consommation électrique.
  • Point n°3 : Le fait de pouvoir changer de résistance sans faire de vidange (STÉATITE ou THERMO-GAINÈE).
  • Point n°4 : Quelle est l’ouverture pour faire la vidange et enlever le calcaire? (même sur les stéatites) Quelque soit le chauffe-eau il y aura du calcaire et donc il faut avoir la possibilité de pouvoir le nettoyer correctement. Par exemple mon ouverture est de 8 cm, c’est impossible de passer correctement la main. Il faut une ouverture de 10 cm dans l’idéal.

P_20160430_124248_1

  • Point n°5 : La possibilité de changer le groupe de sécurité facilement.
  • Point n°6 : La possibilité de changer facilement l’Anode magnésium (normalement il faut la changer tous les 2/3 ans.) Sur le haut de gamme (> 400 Euro) il est possible d’avoir une Anode hybride (titane inusable et enrobage magnésium) ou Anode à courant imposé en titane (inusable).

Souvent on regarde seulement le point n°1 & n°2, sauf qu’il est impératif de penser à l’entretien. Il faut fuir les cumulus dont l’entretien n’est pas possible ou pas facile.

Pour ce qui est du tarif, normalement le prix d’une résistance est de 40 Euro à 80 Euro. C’est donc plus rentable que le changement du chauffe-eau. Pour ma part j’ai acheter sur http://www.carre-lutz.com , c’est plus cher mais ils ont tous les types de résistance.

  • Résistance 2000 W : 59 Euro
  • Thermostat embrochable : 18 Euro.
  • Joint de résistance : 4 Euro.
  • Groupe de sécurité inox : 29 Euro.

Vous pouvez aussi faire appel à un plombier mais il faut savoir que le plombier est obligé de se faire une marge sur les pièces s’il veut vivre. Et l’autre point c’est que le tarif horaire des plombiers est compris entre 30 Euro et 70 Euro (et il faut aussi ajouter de 20 Euro à 40 Euro pour le déplacement). Et il faut bien compter 4 heures pour faire le changement de la résistance. Un devis dans les 300-600 Euro ne serait donc pas du vol …

Par exemple sur ce post : http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-4003842-remplacement-d-une-resistance-sur-chauffe-eau

J’ai fais appel à un réparateur, qui m’a dit qu’il fallait changer la résistance. Il m’a établit un devis de 685€, je trouve ça énorme !!
De plus il m’a facturé le déplacement et la recherche de panne d’un montant de 133€ !!

..

La plus part des personnes ne comprennent pas, il comparent le prix des pièces, 110 Euro dans mon cas, avec le prix tout compris. L’artisan à des charges à payer …

J’allais oublier mais avant de se lancer il faut vérifier que vous avez tous les outils :

  • tournevis plat et cruciforme (pour débrancher les fils électriques).
  • clé plate de 26 et/ou 27 et/ou 28 et/ou 29 et/ou 30 et/ou 31 et/ou 32. (pour ma par c’était 26, 30 et 32).
  • teflon et joint.
  • bières 😉

Et aussi prévoir un plan B en cas de fuite, l’idéal est de ne pas faire cela le dimanche ou alors de prendre un bouchon afin de pouvoir remettre l’eau sans le chauffe-eau.

1 réflexion sur « Remplacer une résistance de ballon d’eau chaude électrique »

  1. Merci beaucoup pour l’article.

    Je vais peut-être tenter de remplacer moi-même la résistance sur mon chauffe-eau.

    1. Est-il possible de tester la température à proximité du ballon (sinon, mesure moins précise puisque perte de chaleur dans les tuyaux)

    2. « Anode magnésium » = résistance ?

    3.  » En moyenne on estime que le chapeau-eau représente 20% de la facture d’électricité » → chauffe-eau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.