Installation de Docker CE pour Mac

169 x served & 42 x viewed

Docker CE pour Mac : https://store.docker.com/editions/community/docker-ce-desktop-mac?tab=description .

L’installation est réellement très simple :

La version de mon Mac :

Vu que l’application n’est pas sur l’Apple Store on a ce message :

Ensuite on doit donner les droits :

Et c’est fini :

Quelques petits tests de base :

MacBook-Pro-de-XXXXX:~ XXXX$ docker info
Containers: 0
 Running: 0
 Paused: 0
 Stopped: 0
Images: 0
Server Version: 17.03.0-ce
Storage Driver: overlay2
 Backing Filesystem: extfs
 Supports d_type: true
 Native Overlay Diff: true
Logging Driver: json-file
Cgroup Driver: cgroupfs
Plugins: 
 Volume: local
 Network: bridge host ipvlan macvlan null overlay
Swarm: inactive
Runtimes: runc
Default Runtime: runc
Init Binary: docker-init
containerd version: 977c511eda0925a723debdc94d09459af49d082a
runc version: a01dafd48bc1c7cc12bdb01206f9fea7dd6feb70
init version: 949e6fa
Security Options:
 seccomp
  Profile: default
Kernel Version: 4.9.12-moby
Operating System: Alpine Linux v3.5
OSType: linux
Architecture: x86_64
CPUs: 2
Total Memory: 1.952 GiB
Name: moby
ID: 35LH:CVLU:E67K:YRGX:G6CL:P7GM:GWTZ:OISQ:MCNP:PT3B:NJZV:67SO
Docker Root Dir: /var/lib/docker
Debug Mode (client): false
Debug Mode (server): true
 File Descriptors: 16
 Goroutines: 26
 System Time: 2017-03-16T07:38:58.167444065Z
 EventsListeners: 1
No Proxy: *.local, 169.254/16
Registry: https://index.docker.io/v1/
Experimental: true
Insecure Registries:
 127.0.0.0/8
Live Restore Enabled: false



MacBook-Pro-de-XXXX:~ XXXXX$ docker version
Client:
 Version:      17.03.0-ce
 API version:  1.26
 Go version:   go1.7.5
 Git commit:   60ccb22
 Built:        Thu Feb 23 10:40:59 2017
 OS/Arch:      darwin/amd64

Server:
 Version:      17.03.0-ce
 API version:  1.26 (minimum version 1.12)
 Go version:   go1.7.5
 Git commit:   3a232c8
 Built:        Tue Feb 28 07:52:04 2017
 OS/Arch:      linux/amd64
 Experimental: true


MacBook-Pro-de-XXXX:~ XXXX$ docker run hello-world
Unable to find image 'hello-world:latest' locally
latest: Pulling from library/hello-world
78445dd45222: Pull complete 
Digest: sha256:c5515758d4c5e1e838e9cd307f6c6a0d620b5e07e6f927b07d05f6d12a1ac8d7
Status: Downloaded newer image for hello-world:latest

Hello from Docker!
This message shows that your installation appears to be working correctly.

To generate this message, Docker took the following steps:
 1. The Docker client contacted the Docker daemon.
 2. The Docker daemon pulled the "hello-world" image from the Docker Hub.
 3. The Docker daemon created a new container from that image which runs the
    executable that produces the output you are currently reading.
 4. The Docker daemon streamed that output to the Docker client, which sent it
    to your terminal.

To try something more ambitious, you can run an Ubuntu container with:
 $ docker run -it ubuntu bash

Share images, automate workflows, and more with a free Docker ID:
 https://cloud.docker.com/

For more examples and ideas, visit:
 https://docs.docker.com/engine/userguide/

Celebration of Docker’s 4th Birthday à Sophia-Antipolis

112 x served & 21 x viewed

Comme toujours une très bonne organisation. Le programme était :

13:30: Doors Open
14:00 - 14h30: Welcome message, presentation of Docker and guidelines for the event
14:30 - 17:00: Working session
17:00 - 18:00: Cake and Socializing!
18:00 - 19h30: Talks / presentations
19:30 – 20h30: Pizza time

Les labs : http://birthday.play-with-docker.com

Les training : https://training.docker.com/category/self-paced-online

Docker : Le Dix-neuvième pas.

1323 x served & 263 x viewed

Attention ceci est mon brouillon avant de faire une belle documentation sur Docker (il y a à boire et à manger).

Après l’échec de CoreOS, je fais à nouveau la liste des OS utilisés pour Docker.

Je vais donc choisir RancherOS cette fois, le fait qu’il soit petit m’intéresse afin de le mettre dans un Raspberry Pi 3 (à 63 Euro sur Amazon).

Si je cherche RancherOS & Raspberry sur google :

La première étape c’est le téléchargement de l’OS :

Ensuite on fait l’installation sur VirtualBox, cela ne doit plus avoir de secret pour vous :

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.09.36 Capture d’écran 2016-05-09 à 16.10.05 Capture d’écran 2016-05-09 à 16.10.57 Capture d’écran 2016-05-09 à 16.11.38

A la fin on tombe sur le login :

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.17.26

Normalement le login/password est rancher/password . Mais vu que le clavier n’est pas reconnu cela devient rqncher/pqsszord . Aie cela ne fonctionne pas … Finalement je fini par voir que la documentation n’est pas à jour et que c’est rancher/rancher , soit rqncher/rqncher .

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.36.24

  • Docker en version 1.10.3.
  • Kernel en version 4.2.8.

La première étape va être de changer de clavier, mais je ne trouve rien sur google. Je lance donc l’installation :

  • fdisk pour connaitre quel est le disque vu par l’OS
  • ros pour faire l’installation (avec l’option -d pour indiquer le disque à utiliser)

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.47.49

Et je fini par une erreur « no space left on device » dans /var/lib/system-docker/tmp/GetImageBlob.  Heureusement que j’ai mis 12 Go et que cet OS n’est pas gourmand en mémoire 😉 . Non je plaisante, le problème c’est la RAM car pour l’installation tout se fait en RAM dans un premier temps.

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.52.51

Je vais donc relire la documentation : http://docs.rancher.com/os/running-rancheros/server/install-to-disk/  et surtout les forums. Visiblement il faut 1 Go de Ram pour faire l’installation afin de ne pas avoir cette erreur. Il y a un peu de CoreOS dans RancherOS !

Capture d’écran 2016-05-09 à 17.11.14

et je recommence l’installation : ros install -d /dev/sda

Capture d’écran 2016-05-09 à 17.14.16

Cela fonctionne mieux avec 1 Go de RAM, faire un tel tapage en disant qu’elle est optimisée pour finalement tourner avec 1 Go de RAM. Je trouve cela plutôt comique, mais un rien ne m’amuse 🙂

Capture d’écran 2016-05-09 à 17.16.29

Je fais donc un reboot et je ne peux plus me logger. C’est normal … il fallait faire l’installation en donnant le cloud-config.yml qui contenait les mots de passe.

On fait donc la troisième installation, quand on aime on ne compte pas !

Voici un exemple de fichier cloud-config.yml :

#cloud-config
ssh_authorized_keys:
  - ssh-rsa XXXXXXXXXX toto@Cyber-neurones.local

network:
  dns:
    nameservers:
      - 8.8.8.8
      - 8.8.4.4
  interfaces:
    eth*: {}
    eth0:
      match: eth0
      address: 192.168.0.110/24
      gateway: 192.168.0.254
      mtu: 1460
    lo:
      address: 127.0.0.1/8

Mais je pense que cela va être pénible comme OS 🙁 . Pourquoi par default il ne peut pas mettre rancher/rancher ? C’est quand même pas compliqué à faire … Et pourquoi je ne trouve rien dans la documentation sur le changement du clavier ?

Si je fais un ros config export — full je ne vois rien sur le clavier par défaut.

Docker : Le Dix-Huitième pas.

803 x served & 192 x viewed

Attention ceci est mon brouillon avant de faire une belle documentation sur Docker (il y a à boire et à manger).

A force de voir CoreOS de partout, je vais l’installer ! Autant prendre le meilleur … Voici un article : Les 7 raisons de prendre CoreOS pour Docker en anglais , . Le résumé de mes aventures dans le monde merveilleux de Docker : http://www.cyber-neurones.org/2016/05/docker-petit-resume-sur-les-commandes/ .

Phase n°1 : Le téléchargement : https://coreos.com 

Capture d’écran 2016-05-04 à 11.49.11

Sur VirtualBox on se fait un nouveau environnement :

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.37.47 Capture d’écran 2016-05-04 à 14.38.14

Quand je vois chaque fois dans le boot la case disquette cochée par défaut, j’ai envie de pleurer … je dois être un grand nostalgique 😉

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.41.13

On met le fichier ISO dans le lecteur disque virtuel :

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.41.05

Et c’est parti :

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.45.36

Cela s’arrête sur « Failed to start Switch Root« , heureusement que j’ai pris la version « stable » sinon je vous dis pas … explosion de mon PC.

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.46.57

Je demande donc de l’aide à Google qui m’indique : « An easy fix here – assign more RAM to your VM! 512MB wasn’t enough for me, 1024MB was. » . Ce qui donne en Francais « Arrête de faire le radin avec la RAM, moi c’est 1 Go ou rien ».

On recommence donc,  « lesson learned » 🙂 soyons fou 1,5 Go !Capture d’écran 2016-05-04 à 14.53.17Et le miracle se produit :

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.55.41

Bon le miracle est de courte durée, d’abord j’ai le clavier en EN à la place du FR. J’essaye donc un « loadkeys fr » ou plutôt un « loqdkeys fr » . Et en retour j’ai un « command not found » Je sent que cela va être long …

J’essaye donc un « localectl set-keymap fr » ou plutôt un « locqlectl set)key,qp fr« , et en retour j’ai « Failed to set keymap: Interactive authentication required« . Là, je me dis , oui c’est un système très ouvert … pour les anglais. Misère.

Etant une personne courageuse je me lance dans un « sudo su root localectl set-keymap fr » , en réponse j’ai un « /bin/localectl: /bin/localectl: cannot execute binary file« . J’enchaine sur « sudo su root setxkbmap fr » , en réponse j’ai un « No such command find« .

Je me dis que peut-être je ne suis pas fait pour le meilleur OS du monde, et que sûrement lors du prochain derby France-Angleterre, le pack Français marchera sur ses adversaires .

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.34.37

Bon je ne vais pas baisser les bras !

  • « ls -s /etc/vconsole.conf » -> No such file or directory .
  • « ls -s /etc/locale.conf » -> No such file or directory .

Capture d’écran 2016-05-04 à 15.20.10

Bon je craque ! Je vais donc laisser un message sur un forum ( https://groups.google.com/forum/#!forum/coreos-user ) avec mon humour habituel. Vu que c’est pas de l’humour anglais pas sûr que cela passe 😉

Salut les amis,

J’essaye d’installer le meilleur OS de l’univers ( CoreOS 4.3.6 ) mais je bute sur une chose très simple, c’est le changement du clavier en fr.

Mon but est de faire une documentation pour les français et aussi de faire une documentation d’installation de docker. Voici le lien sur mes débuts, les commentaires sont en Francais mais les commandes sont en langage universel. J’ai essayé loadkeys fr, localectl set-keymap fr, et pas de fichier /etc/vconsole.conf, /etc/locale.conf, /etc/default/keyboard.

Frédéric

Ce qui donne :

Hi,

I try to install the best OS in the universe ( CoreOS 4.3.6 ) but I have an issue on a very simple thing, is change the keyboard to fr .

My goal is to make documentation for the French user and also to make an installation of docker. Here is the link on my blog : , comments are in French but the commands are universal language. I tried loadkeys fr, localectl set-keymap fr,  setxkbmap us and no file /etc/vconsole.conf and /etc/locale.conf, /etc/default/keyboard.

I’ll buy bread and I hope to have help returning ;).

Thanks.
Frédéric

Here my blog with the the wonderful world of docker (in French sorry 😉 )  http://www.cyber-neurones.org/tag/docker/ .

Ah oui, l’image du Français il faut l’entretenir !

assimil.1268070515.thumbnail

Pour l’installation de Docker, c’est simple elle est déjà faite ! un docker info nous indique que c’est la version 1.9.1.

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.17.43

Alors qu’avec Oracle Linux j’ai la version de docker 1.11.0. Par contre une chose m’intrigue c’est le df -h :

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.11.17 Capture d’écran 2016-05-04 à 16.12.17

J’ai laissé 12,73 Go, et je me retrouve avec 6×737+626 = 5,05 Go on va dire. Est-ce que le meilleur OS de l’univers a encore frappé ?

Finalement j’arrive à modifier avec le localectl, il fallait le faire directement via le shell root :

sudo su - root
localectl set-keycap fr

Mais ce n’est pas pris en compte par l’OS :

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.48.17

Par contre maintenant j’ai le fichier /etc/vconsole.conf avec à l’intérieur : KEYMAP = fr. J’ai aussi un fichier /etc/X11/xorg.conf.d/00-keybaord.conf qui a été modifié :
Capture d’écran 2016-05-04 à 16.54.05

La suite au prochain épisode 😉

Docker : petit résumé sur les commandes

1737 x served & 998 x viewed

Attention ceci est mon brouillon avant de faire une belle documentation sur Docker (il y a à boire et à manger).

Quelques commandes :

Quelques serveurs :

Quelques outils :

Quelques commandes linux :

  • crontab : Pour modifier la crontab qui permet de faire des taches planifiées. ( Article n°15, )
  • ss : statistique réseau ( Article n°3, )
  • ln -s : création d’un lien symbolique ( Article n°2, )
  • df -h : connaitre l’espace disque ( Article n°2Article n°1 )
  • mkdir : création d’un répertoire ( Article n°2, )
  • uname -a : permet de connaitre le nom de l’hôte et la version de l’OS de l’hôte ( Article n°1 )

Rappel :

Tableau de résumé des articles :

Post n° Intérêt Résumé
1 20% Mauvaise installation à cause de la partition Docker. Mais début des commandes sous Docker : docker run , docker rmi, docker run, docker ps,
2 70% On voit l’intérêt de l’ajout de la partition Btrfs, on découvre le fichier Dockerfile qui est utilisé pour faire les docker build.
3 70% On a vu la redirection de port avec l’option -p . Et aussi docker search qui permet de voir tous les containers existant. On a aussi l’installation du container PostgreSQL.
4 50% Installation du container PostgreSQL mais pas comme je l’aurai voulu car je n’arrive pas à initialiser les utilisateurs dans le Dockerfile. Et les sources de server.c .
5 30% Découverte de la commande docker run swarn. J’ai pas vraiment approfondi la notion.
6 60% Un nouveau serveur : server2.c , on découvre la commande docker exec env. On a aussi la création d’un server3.c qui exploite les liens entre containers (–link)
7 10% Un échec complet sur l’installation de HAproxy.
8 80% Bonne configuration de NGINX et de HAproxy.
9 10% Un échec complet sur la redirection des logs syslog vers un autre serveur.
10 90% La création d’un server5.c qui permet de faire des insertions dans la base, d’envoyer des logs à syslog et de tester les configuration de HAproxy et Nginx.
11  40%  Résumé, impasse sur syslog.
12  10%  Un échec complet sur etcd & confd.
13  40%  Notion de partage de fichier avec le OS hôte.
14 30%  Création dynamique de container via des scripts BASH. Et notion de partage de fichier.
15 50%  Lancement automatique de container via des scripts BASH.
16 80%  Notion de base sur GitHub & le Hub de Docker.
17 80%  Notion de base sur la Remote API de Docker.

Je savais bien qu’un petit résumé était nécessaire, après 17 jours sur Docker on commence à mieux comprendre le fonctionnement et les avantages.