Trans 50 : Transvésubienne 2016 : au moins j’aurais essayé !

939 x served & 628 x viewed

Voici le site des organisateurs : http://www.ucc-sportevent.com/transvesubienne/ . Pour les photos il faut voir sur ce site : http://www.artreflex-photo.fr.

J’avais fait la Bigreen que j’avais trouvé très sympathique mais je voulais un peu plus en terme de montée et de distance. A la fin de la Bigreen l’organisateur avait dit que les personnes qui avaient fait la version difficile pouvait faire la Trans 50. Fort de cela, j’étais rassuré sur la course. Et sur le site de l’organisation, j’avais pu lire :

La TRANS 50: un format qui vous propose de ne courir que le dimanche, sur un parcours allégé, idéal pour les absents du samedi et ceux qui veulent tenter un première approche de la Transvésubienne en douceur.

 

Mais au final j’ai vite déchanté, il y avait un trop grand nombre de porté de vélo et le tracé de la course n’était absolument pas roulant pour moi. Je m’entendais plus a une sorte d’enduro mais ce n’était rien de cela. Je pense qu’il fallait avoir un certain niveau pour apprécier cette course, et que je n’avais pas ce niveau :(. Il faut dire aussi qu’il avait plu la veille, le parcours était donc plus glissant par endroit. A un moment il y avait même une plaque de neige.

J’ai eu des discussions avec des personnes qui ont fini la Trans 50 dans un très bon temps, ces personnes avaient elles aussi porté le vélo. Il y avait au minimum deux zones de portés : le Brec d’Utelle, la monté après le Pont du Cros vers Levens. Un des premier m’a même dit que pour lui la différence se faisait dans les zones de portage.

Voici ce que cela a donné pour moi, sachant qu’au niveau d’Utelle j’en avais réellement marre et que je n’étais absolument pas dans le plaisir. J’ai donc pris la route pour rejoindre le Pont du Cros. Je m’étais dit qu’une petite pause me ferait du bien au moral. Surprise ! A partir du Pont de Cros, la montée de Levens devait aussi se faire en portant de vélo. Dans cette montée j’ai croisé deux jeunes qui faisaient demi-tour car ils en avaient marre de porter le vélo. Sachant qu’au niveau du Pont de Cros j’ai pu voir beaucoup de personnes qui abandonnaient la course. Après j’ai croisé une personne qui était habituée aux enduros et qui trouvait le tracé vraiment mauvais. Au niveau de Levens j’en ai à nouveau eu vraiment mare de ce type de course, j’ai donc pris un raccourci pour retomber sur la fin de la course après le Mont Chauve. Je suis tombé sur le contrôle fait par deux personnes de Perpignan, fort sympathiques. Quand je suis arrivé à la fin de la course, en même temps il y avait la remise du prix à la première féminine (les deux autres féminines n’étaient pas encore arrivées). L’organisateur lui a donc demandé comment elle avait trouvé la course : « Beaucoup de portés et pas assez roulant » . Je dis bravo, pour moi pareil.

Je pense que pour prendre du plaisir il faut une très bonne pratique du VTT, sinon cela devient vite un enfer. De toutes les compétitions que j’ai pu faire c’est bien la première ou je n’ai pas pris de plaisir. La prochaine fois je m’informerai mieux du pourcentage des pentes, j’aime bien le dénivelé mais quand je suis sur le vélo 😉 . J’ai quand même parlé avec des personnes qui adoraient cette course, je pense qu’il faut un certain niveau afin de prendre du plaisir.

En résumé :

  • Les plus :
    • Les ravitaillements (bien fournis et de qualité).
    • L’organisation sur les contrôles et les ravitaillements.
    • Le paysage.
    • Très facile pour se garer au départ de la course.
    • Le bus.
    • Repas à l’arrivée.
    • Bière à l’arrivée.
  • Les moins :
    • Le tracé de la course: trop de portage 10%-20% et trop de single 95% (c’est mon avis).
    • Le manque d’information sur la difficulté de la course. C’est plus facile de faire deux Bigreen que de faire une Trans 50 !
    • Pas vraiment facile de se garer à l’arrivée sur Nice.

Au bilan :

  • 7h38  temps actif.
  • 9h10  temps total. Je pense que sans les raccourcis j’aurais mis 11h30 de course.
  • 68,28 km dont 12,2 km a porter ou pousser le vélo.
  • Dénivelé positif : 1621 m (et je n’ai pas tout fait !, Bigreen 687 m cela doit faire un tiers). Normalement on doit avoir, si on fait complètement la course +2350 m.
  • Dénivelé négatif : 2929 m. Normalement on doit avoir -3600 m.
  • Vitesse moyenne : 8,9 km/h.

Sur le site de l’organisation :

  • TRANS 50 2016 : 104 à l’arrivée en fait 103 😉 car je ne devrai pas être dans la liste . On a de 5h25 à 10h59 de course, on doit avoir 50% d’abandon car il me semble que l’on était 200 sur le départ. A confirmer … ce qui est sûr, c’est qu’il y avait 205 engagés. A noter aussi que j’ai un doute sur le fait que la personne qui a fini en 10h59 ait pu être dans les temps « hors course ». Le départ a été donné à 7h30, il a donc fini à 18h30 ( Le fichier http://www.ucc-sportevent.com/wp-content/uploads/Trans-50-16.pdf).
  • Temps
  • Une course qui supprime 50% des participants c’est la « Transvésubienne en douceur », sinon il y a aussi les massages douceurs façon UCC :
  • keck_3808
  • TRANS 50 2015 : 81 à l’arrivée de 3h48 à 9h15 de course, 2 abandons, 1 absent. (Le fichier http://www.ucc-sportevent.com/wp-content/uploads/RESULTATS-TRV15-TRANS50.pdf)

Bravo au premier, il a tout mon respect : (1001sentier.fr , merci pour la photo mais pas merci pour l’article : « La Transvésubienne sur un coup de tête… Pourquoi pas ? ». Je ne pense pas que l’on puisse faire une telle course sur un coup de tête 😉 Ou alors on risque de prendre un sérieux coup sur la tête 🙂 . Misère .)

transvesubienne-2016-alexis-chenevier-2

La prochaine étape afin de ne pas rester sur une déception :

Le parcours que j’ai fait en mode interactif (attention ce n’est pas le parcours officiel):

Distance totale: 69427 m
Altitude maximum: 2000 m
Altitude minimum: 146 m
Denivelé total positif : 1957 m
Denivelé total négatif: -3269 m
Total time: 09:09:34

Le parcours en mode interactif de Guillaume qui à abandonné à Sainte-Blaise (attention ce n’est pas le parcours officiel). Avec son logiciel on part de 0 et on arrive à 0, il ne faut donc pas regarder le dénivelé 🙂 .

Distance totale: 71837 m
Altitude maximum: 2066 m
Altitude minimum: 241 m
Denivelé total positif : 2498 m
Denivelé total négatif: -3792 m
Total time: 10:42:50

Mon parcours (complet satellite ) :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.04.22

Mon parcours (complet terrain ) :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.04.51

Mon parcours (zoom raccourci de Utelle à Pont du Cros ) :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.05.21 Capture d’écran 2016-05-16 à 22.05.48 Capture d’écran 2016-05-16 à 22.06.25

Au bilan 12,8 km de marche :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.11.34

La vitesse :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.03.15

Le dénivelé :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.03.39

Fréquence cardiaque :

Capture d’écran 2016-05-16 à 22.03.57

Quelques photos :

P_20160515_082031

Sur la panneau il faut lire « second effet kiss cool » 😉 ou alors « minidou douceur  »

P_20160515_133908 P_20160515_090319
P_20160515_090321 P_20160515_094714 P_20160515_114055

Le pont du Cros :

P_20160515_133914

L’idéal aurait été de plonger 😉 :

P_20160515_133957

Ca passe !

P_20160515_162146

Le meilleur moment :

P_20160515_170203_1

Les articles sur le même sujet :

3 réflexions sur « Trans 50 : Transvésubienne 2016 : au moins j’aurais essayé ! »

  1. Incroyable… le mec il prend le temps de prendre des photos et de boire une bière !! C’est une course merde !!!
    La prochaine fois… prends Guigui avec toi… Lui c’est un vrai compétiteur… il te servira de lièvre 🙂
    Bon… je plaisante bien sûr… Bravo… pour ma part, je vous retrouverai… au bar 🙂

  2. c’est clair !! pour la biere je viens !!
    respect pour avoir déjà tenté !, 12km de porté, effectivement, cela fait beaucoup, voir un peu trop.
    Je vous accompagnerai, j’espere pour la roc d’zur et le lachens.. j’espere 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.