ASLIB-CNC : Réunion du 29 octobre … j’y étais pour vous !

1696 x served & 578 x viewed

Politique or not politique telle est la question … dans le prospectus diffusé dans nos boites à lettre, l’objet de la réunion n’était pas défini. Un journaliste de Nice matin était au rendez vous, le président de l’association et sa secrétaire étaient installés sur une table face au public. Derrière eux, sur leur, un power point était projeté.

100 personnes étaient présentes. Dès l’entrée on nous proposait d’adhérer pour 15€ à l’association. Le début de la réunion c’est donc fait 19h20.

C’est en participant à cette réunion que la finalité de la réunion s’est dévoilée : « Est-ce que l’association devait porter plainte contre X en se portant partie civile ? ».Pour soutenir une réponse positive à cette question, le président de l’association a choisi de comparer sur powerpoint les actions de la commune d’Antibes à celles de Biot.

Voici donc toutes les notes que j’ai prises : 

On commence par nous faire connaitre le but de l’association, en résumé il y a 126 adhérents :

  • 94 particuliers.
  • 6 associations.
  • 21 entreprises.
  • 5 SCI.

Sur Biot il y a eu 971 dossiers de sinistrés et 120 entreprises sinistrés.

On nous explique ce qu’est le Mont Vial : Radar HYDRIX® (bande X) , CYPRES, Sirènes, Pavillon Orange 2 étoiles, PCS, … et ensuite on tombe sur le Rapport de Pierre CARREGA.

Jusqu’ici tout va bien, ensuite on passe au détail des faits.

En résumé on nous fait un exposé sur ce qu’a fait Antibes … Antibes ils sont forts … Antibes ils sont bien équipés … Antibes a lancé l’alerte à 21h19… Antibes … Antibes …

En résumé « des faits » :

Et les petites phrases commencent alors … ainsi que le brouhaha :

  • « Nice-Matin ce n’est pas la bible ! ».
  • « La bassin est fait pour les crus centennales , et on a eu plus que cela ! »
  • « Il va nous ressortir cette connerie de cru du millénaire, quel imbécile ».
  • « Les photos n’ont pas le même angle, c’est truqué ».
  • « Vous êtes là pour faire des polémiques »
  • « Vous êtes un tribunal ! ».
  • « C’est un attenta politique, je pars ! »

On passe ensuite au vote « démocratique de la part des adhérents ».

Enfin on nous redonne de l’information :

  • « Zone noire » : On démoli les maisons avec une indemnisation ».
  • La gestion devrait être fait pas l’intercommulalité afin d’avoir une gestion globale.

Et on repart dans les petites phrases :

  • Le président: Il y a des sinistrés qui voulaient porter plainte, mais ils ne l’ont pas fait.L’association donne des faits.Mon sentiment c’est que le Plan Communal de Sauvegarde était plutôt un Plan Communal de Secours.
  • Question : Pourquoi les premiers batiments inondés sont le poste de Secours et le Central Téléphonique ?
  • C’est quoi votre délire, je pars.
  • En 1999, j’ai été évacué par les pompiers et pas cette année.
  • Alain, tu agaces tout le monde !
  • On s’en fiche .. on veut choisir, on veut voter !

Ensuite Dermit a pris la parole :

« Je ne suis pas là pour la politique, j’ai beaucoup perdu … Il n’y a pas un matin ou je n’y pense pas. Je ne participerai pas au vote. Les sirènes, c’est de la prévention. En 2011, les sirènes ont sonnés. …(coupure de parole) .. Je veux aller au bout … (coupure de parole) . Il faut des moyens humains ! Les sirènes fonctionnent en préventif…. Je ne politise pas. (coupure de parole) …On n’est pas là pour se tirer dessus. Un PCS c’est primordial. »

Et on repart dans les petites phrases :

  • La commune ne respecte pas le PPRI.
  • Le débat est faussé.
  • Il va la fermer lui !
  • Vote !
  • (Le président) Le débat est provoqué par des troublions.
  • Bonne soirée à tous, je pars !
  • Les vidéos ont été saisies par la gendarmerie, on voit quoi dessus ?
  • Les experts ont fait à la va vite, ils venaient de la France entière, ils sont restés 20 minutes.
  • Le président: Antibes a sa propre protection civile.
  • Combien d’alertes Orange on a sans rien ? On crie trop au loup !
  • Il y a 9/10 d’alertes Orange qui sont sans suite.
  • Vous nous comparez à Antibes qui est 9 fois plus peuplés que Biot ! C’est du n’importe quoi.
  • Biot est connu comme Vaison-La-Romaine ! Comment on va vendre ?
  • Le préfet n’a pas lancé l’alerte rouge !
  • Qui se cache derrière le X de la plainte ? On ne sait pas qui est le X !
  • On ne doit pas politiser la plainte.
  • Le président: J’ai démissionné de l’association quand j’étais élu, maintenant je n’ai plus les commandes à la municipalité. Je suis à l’ASLIB et je suis A-politique.

On repasse à un peu d’information :

  • (Le président) Demain il y a une réunion à Nice-Matin avec les Maires sur les inondations.
  • Pourquoi ce n’est pas la préfecture qui organise cela ?
  • C’est une pyramide ?! Nice-Matin est devant la préfecture.

Enfin le résultat du vote (pas beaucoup de surprise, je dois vous avouer .. je n’ai pas participer au vote) :

  • 41 pour porter plainte.
  • 3 pour ne pas porter plainte.

Petites phrases :

  • C’est un vote soviétique !
  • Le président: C’était une soirée spéciale. Je n’ai pas voulu prendre la décision seul. On va établir un compte rendu de cette réunion.
  • Pourquoi il n’y a pas eu de réunion publique avec la maire ?
  • On c’est démerdé tout seul dans la boue !  Et Hollande m’a emmerdé quand il est venu !
  • Le président: Je veux saluer le travail extraordinaire de la FORCE06 et de la Croix Rouge.
  • Quand on est sinistré on l’est à plein temps !
  • En ce moment, c’est ENVINET qui nous bloque … on nous explique que la crise est terminé.
  • Moi on m’a dit que le camion était à mes frais …c’est pas normal. On a encore besoin de déblayage.
  • Notre problème actuel c’est avec les encombrants.
  • A Biot on vit dans une cuvette, et on se récolte la merde des autres : Valbonne, …
  • Le problème c’est les buses ! Il faut demander à ESCOTA de faire un bassin de rétention.
  • Le président: Les buses de l’autoroute vont revenir sur le tapis.
  • Le président: C’est compliqué avec ESCOTA, il faut ouvrir des portes.

Fin de la réunion à 20h30, les petites phrases ont dû vous permettre de mieux vivre l’ambiance …

J’ai seulement fait l’observateur et pris des notes … mais j’ai quand même eu l’impression que les prospectus ne nous indiquaient pas réellement l’objet de la réunion. C’est vrai que la comparaison d’Antibes et de Biot n’était pas des plus pertinentes. Tout comme la comparaison avec les précédentes inondations bien moins fortes.

Wikipédia compte 75568 habitants sur ANTIBES , et 10054 habitants sur Biot en 2012. On peut imaginer sans trop se tromper que les budgets de Biot sont 7 fois inférieurs à ceux d’Antibes.

Enfin c’est difficile de ne pas croire que cette association soit sans couleur politique. Madame Aufeuvre qui faisait partie du Team Dermit ainsi le président Prévost (Maire Adjoint délégué à l’urbanisme, l’habitat, aux risques naturels ). Je laisse chacun être juge … oups … non ce n’était pas un procès, j’avais oublié. Je suis donc resté sur ma faim avec cette réunion.

J’ai pu noter la présence de membre de l’association ASEB. Sauf erreur de ma part l’association avait porter plainte suite a un rehaussement d’un terrain, ce rehaussement avait été fait par l’ancienne municipalité. J’ai aussi cru voir dans Nice-Matin, enfin je veux dire dans la bible un titre du type : « Sinistré, l’ancien maire de Biot porte plainte contre X« .

La liste des associations sur Biot sur l’environnement : http://www.biot.fr/modules/news/article.php?storyid=64#environnement

Vu que vous avez lu cet article jusqu’à la fin, je vous propose un vote gratuit :

Est-ce que l'association doit porter plainte contre X en se portant partie civile ? Afin de connaitre quelles sont les responsabilités de chacun.

View Results

Loading ... Loading ...

A suivre … j’ai demandé à avoir le PowerPoint, ainsi que le rapport de Pierre CARREGA.

ACTION 1

Mise à jours :

Une personne m’a glissé cela dans la boite à lettre …en résumé, « je ne participe pas au vote mais vous connaissez mon point de vue » (L’article est du 28 octobre). J’adore le début : « L’ingénieur, .. », il n’est plus l' »ancien Maire » … sinon cela fait trop politique 😉 .

La réponse de la maire …

20151030_204008

Voici deux informations qui sont à ma disposition :

  • 03/10/2015 21:55:51 : Coupure de l’électricité (source: Mon Alarme qui a une précision de 5 sec.)
  • 05/10/2015 16:07:33 : Rétablissement de l’électricité.(source: Mon Alarme qui a une précision de 5 sec.)

Je pense que le mieux est de se tourner vers l’avenir, en reconnaissant que nous n’avons pas la taille d’Antibes. Et par conséquent il faut soit s’allier à Antibes pour l’étude des évènements météorologiques, soit demander à la C.A.S.A. de le faire. Le dernier point à régler/vérifier c’est bien sur l’histoire des buses sous l’autoroute.

Mise à jours :

Voici le superbe article de Nice-Matin, qui n’a pas mentionné que l’essentiel du « procès » c’est fait sur une comparaison entre Biot & Antibes. A Biot on est sans complexe … on n’est comme cela on n’y peut rien 🙂

201511022034121002

2 réflexions sur « ASLIB-CNC : Réunion du 29 octobre … j’y étais pour vous ! »

  1. J’ai eu ces informations d’un membre de l’ASEB :

    L’ASEB a déposé plainte auprès de M. le Procureur de la République (TGI de Grasse) en Novembre 2013 pour dépôts illégaux de remblais issus de chantiers communaux par la commune de Biot (Maire en exercice : M. Jean-Pierre DERMIT) :
    1/ sur l’ancien terrain Bagneux (le long du vallon des Combes entre le stade de foot et les bassins écrêteurs) situé en secteur bleu foncé au PPRI et en zone naturelle au PLU de la commune (double infraction).
    2/ dans la partie basse l’ancienne carrière SIAD, classée en zone rouge du PPRIF et en zone naturelle au PLU de la commune (double infraction).

    La Préfecture, que nous avions alertée, a ordonné une enquête (réalisée par l’ONF). Son rapport a été adressé au Procureur de la République.

    Notre association va rédiger un rapport sur les causes supposées de cette inondation catastrophiques et de ses facteurs aggravants que nous avons clairement identifiés. Ce rapport sera communiqué aux acteurs locaux (Mairie de Biot, Préfecture,….) ainsi qu’aux ministres concernés et au président de la République.

    Notre association existe depuis 1973, elle est composée exclusivement de bénévoles, ne touche aucune subvention afin d’être totalement indépendante de pensée et d’action.

    A ce jour, notre association compte 166 adhérents à jour de cotisations, pour adhérer à l’association c’est 20 euros / An.

    Le Blog de l’association est en création : http://www.aseb-am.blogspot.com

    Son Assemblée Générale se tient toujours en début d’année à la salle des association, à côté de la Mairie (entrée libre).

  2. J’ai su ceci sur Facebook (sur le compte de Guylaine Debras):

    Alors que le désastre qui a frappé notre commune de Biot est, un mois après, toujours à fleur de peau, alors que cette catastrophe a montré combien la solidarité et l’attention aux autres pouvaient être les premières pierres de la résilience, alors que la boue n’est pas encore sèche et que des centaines de sinistrés sont encore sous le choc, les élus de l’opposition municipale utilisent la souffrance des Biotois pour des attaques à peine masquées contre mon équipe municipale, nos services municipaux et contre moi-même.
    Depuis 3 mandats, les équipes municipales qui se sont succédées ont fait les travaux préconisés par les Plans de prévention contre les inondations, toutes ces décisions ont toujours été votées à l’unanimité du Conseil Municipal, montrant ainsi combien ce sujet a besoin de la cohésion des élus de tout bord pour l’intérêt général.
    Dans ce contexte, la plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui par un ancien maire est incroyable. Certes il me prend pour cible, Maire élue depuis 18 mois, mais il porte aussi l’opprobre sur les services de l’État, la préfecture, les pompiers, les gendarmes, les services municipaux avec qui il a travaillé pendant 6 ans et … sur lui-même. Le Maire qui a installé des sirènes qui se déclenchent par téléphone fixe : c’est lui ! Le maire qui a installé, dans une zone inondable en bordure de Brague, le nœud de fibre optique de la videosurveillance très utile pour surveiller les vallons: c’est lui !
    Et que dire de l’ASLIB-CNC ! (Association Syndicale de Lutte contre les Inondations du Bassin de la Brague et les Catastrophes Naturelles et Climatiques). Depuis le 24 juin 2014, le président et la secrétaire-trésorière sont tous les deux élus de l’opposition municipale. Ayant été avertie de la tenue d’une assemblée générale, ce jeudi 29 octobre, j’ai proposé d’y participer. Le président m’a fait comprendre que ma présence n’était pas souhaitée. Et pour cause, associés à l’ancien maire, ils ont tenté de fédérer leurs adhérents et de nouveaux adhérents sur le dépôt d’une plainte contre X. Pour cela, la présentation qui a été faite l’a été à charge contre mon équipe municipale et moi-même, avec force détails non vérifiés et faux pour certains. Ils ont fait la preuve que cette association n’est pas indépendante et ne peut prétendre à défendre les intérêts des Biotois. Certains participants s’en sont vite rendu compte, ils ont quitté la salle en demandant le remboursement de leur cotisation, d’autres se sont indignés. Depuis cette assemblée générale, il est clair que l’ASLIB-CNC n’est qu’un outil de propagande pour l’opposition municipale.
    Je suis affligée par ces attitudes. Non pas parce que je suis mise en cause, je sais qu’en tant que Maire je suis très exposée et j’assume les risques de la fonction. Je suis affligée parce que cela nourrit l’image négative des élus uniquement intéressés par les voix des électeurs. Où est l’intérêt général ? Où est la responsabilité d’un élu de la République même s’il est dans l’opposition ? Où est la solidarité et la compassion qui doivent être de mise dans ces moments extrêmes ? Comment peut-on oser vouloir tirer profit de ces événements dramatiques ?
    Je m’élève haut et fort contre cette récupération politicienne.
    Nous avons beaucoup à faire auprès de nos concitoyens qui ont besoin de présence, d’écoute et de soutien. C’est ma mission dans ces temps de reconstruction et j’ai la chance d’être entourée d’une équipe d’élus généreux et soudés et d’agents municipaux formidables, dévoués et compétents.
    C’est cela le Biot que nous aimons et que nous partageons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.