Après un mois d’utilisation de la GARMIN Forerunner 935

56 x served & 16 x viewed

Après un mois d’utilisation, je peux donc vous lister tous les problèmes que j’ai eu :

Liste des problèmes :

  • Disparition de la montre sur Garmin Connect sous Mac : http://www.cyber-neurones.org/2017/09/garmin-express-sous-mac-disparition-de-la-forerunner-935/
  • Manque de fiabilité sur la natation en eau libre, surtout quand on compare à la précédente montre (Forerunner 920) : http://www.cyber-neurones.org/2017/08/garmin-forerunner-920-vs-forerunner-935-natation-libre-le-crawl/ & http://www.cyber-neurones.org/2017/08/garmin-forerunner-920-vs-forerunner-935-natation-libre-la-brasse/ .
  • WIFI : Impossible de mettre mon mot de passe WIFI dans la montre. Sachant que le mot de passe est celui de Free …
  • USB : Blocage de la montre après une synchronisation via USB. Pour la débloquer il a fallu que je rebranche la montre sur USB. Jamais je n’ai eu de problème ainsi avec la 920 XT.
  • Bluetooth : Impossible de faire l’inscription (l’ajout de la montre sur Garmin Connect) via Bluetooth.
  • Bluetooth : Impossible de faire la mise à jour de la montre via le Bluetooth, obligé de passer par Garmin Connect avec l’USB.
  • Widget Dern 4 heures : Blocage par moment, restart de la montre … Pour information j’ai très très rarement relancé la Forerunner 920.
  • USB : Passage en anglais après une synchronisation via USB …. très fréquent.
  • Cardio non fiable : Au cours d’un exercice de vélo ou je ne dépasse jamais 120 bpm … la montre c’est mise à indiquer n’importe quoi (180 bpm de pulsation). Il a fallu faire un reset pour retrouver des bonnes valeurs.
  • Altimètre pas fiable, si on ne fait pas plusieurs utilisations GPS pour le recalibrage. On se retrouve donc avec des altitudes négatives …

  • Thermomètre pas fiable, je vais une session de 10 min dans un sauna et j’avais une température de 43°C (après 10 min, il a donc fallu 10 min pour passer de 27,5 à 43 ) … alors qu’il faisait entre 65°C et 70°C .
  • Décalage de 10 min au réveil, le soir on se couche la montre est à l’heure … le matin on a 10 min de retard. Pas très pratique si l’on s’en sert de réveil ….

Les avantages de la montre par rapport à la précédente (Forerunner 920) :

  • Plus de catégorie de sport.
  • Le poids.

Les défauts de la montre par rapport à la précédente (Forerunner 920) :

  • Le prix.
  • La solidité.
  • La fiabilité du GPS.

Les évolutions à faire :

Conclusion :

Inutile de passer de la Forerunner 920  à la Forerunner 935 … je ne vois aucun réel apport.

Garmin Express sous Mac : Disparition de la Forerunner 935

42 x served & 7 x viewed

Maintenant il n’y a plus la Forerunner® 935 sous Garmin Express (Version 5.6.2.0):

Pourtant j’ai bien de répertoire de la nouvelle montre (RegisteredDevices) qui existe toujours dans la bibliothèque :

Dans les logs je vois que l’application veux utiliser un répertoire d’un utilisateur handsetbot qui n’existe pas :

2017-09-03 16.35.42 (UTC+02:00) | 70879 | I | Device 3950512451 Model = Forerunner® 935
2017-09-03 16.43.21 (UTC+02:00) | 5643 | I | Volume unmounted: file:///Volumes/GARMIN/
2017-09-03 16.43.22 (UTC+02:00) | 5643 | I | MassStorage Device detached from: file:///Volumes/GARMIN/
2017-09-03 16.43.35 (UTC+02:00) | 5643 | E | Error creating UsbGarminModeIoLink at path:(null)
/Users/handsetbot/jenkins/workspace/express-mac-release/DeviceLib/DeviceLib/DeviceIO/GarminMode/UsbGarminModeIoLink.mm on line 80

Et j’ai l’impression que depuis cette erreur la montre a disparu. Je vais donc essayer d’ajouter à nouveau la montre. Il semblerait que Garmin Express utilise Jenkins : https://jenkins.io/index.html .

Si je refais l’installation c’est surtout pour faire la mise à jours de la montre, la mise à jours via le Bluetooth ne fonctionne absolument pas.

La dernière version est la 5.40 :

Changes made from version 5.30 to 5.40:
  • Fixed an issue in which optical heart rate became much less precise during an activity if Connect IQ apps were installed on the watch.
  • Fixed an issue in which the prompt to enter scores between holes during Golf activities was not shown.

A suivre.

Trail de la Vésubie – version 44 km

98 x served & 14 x viewed

Le site de officiel de la course : http://www.ultratrail06.com/2017/index.htm

En bref

J’ai échoué dans le Trail de la Vésubie (c’est mon second échec en compétition, mon précédent échec : La Transvesubienne ), on m’a arrêté au 31 ème kilomètre (un barrière horaire à 7h45 après le départ). Même s’il n’y avait pas de barrière horaire signalé à cet endroit, ils ont pris la décision d’arrêter les derniers coureurs avant l’ascension au niveau du refuge. On était 7 coureurs dans ce cas … on a mis 1h à redescendre à pied vers un parking (il fallait encore un peu d’énergie), et ensuite on a eu 40 minutes de navettes jusqu’à Saint-Martin.

J’ai fait la première étape en 2h30, la seconde étape je suis passé en 4h49 (à 11 minutes de la disqualification). Et forcément avec la fatigue, il était difficile de rattraper le temps perdu …

Pour ce qui est des résultats de la version 44 km, le premier homme a fini en 06:17:59 et le dernier en 10:51:27. Je suis impressionné par la performance de la première féminine qui se classe 3ème au général. Il y a eu 150 participants qui ont finis … c’est dommage on n’a pas la liste des abandons/disqualification sur le site (j’ai fait un message sur Twitter), je pense que l’on a dû partir à 200 coureurs.

Remise à cause :

Je vais revoir ma préparation et faire plus de marche en dénivelé, sur Garmin Connect on peut le suivre avec les étages gravis. Cela me semble le meilleur indicateur :

Je pense que l’exercice de « Fente avant » peut être très bon pour le Trail. En plus pas besoin d’être en salle de musculation pour le faire.

Je vais revoir mon matériel :

  • trop de barre énergétique, prendre 4 barres VO2Max de ST Nutrition.
  • pas besoin de batterie externe.
  • sac à dos (de VTT à la base) et bâton trop lourd (et sans attache rapide).
  • pas assez d’eau, il m’aurait fallu 3 litres d’eau et non pas 2,5 litres.
    • Dans la première partie j’ai consommé 0,2 L.
    • Dans la deuxième partie j’ai consommé 2 L.
    • Dans la troisième partie que j’ai même pas fini j’ai consommé 2,5 L et je n’avais plus d’eau. Heureusement les personnes ,qui m’ont arrêtés, avaient de l’eau.

Un autre point que j’ai négligé, c’est l’altitude ! Jusqu’à présent, je regardais seulement kilométrage et dénivelé. Mais l’altitude est un paramètre important ! Si je fais un résumé de l’altitude sur le parcours que j’ai fait (c.a.d. non complet) :

On voit bien que ce Trail est un Trail d’altitude, on a donc un V02Max légèrement inférieur.

Le dernier paramètre c’est la température moyenne, il est clair que la température influence grandement la consommation d’eau et la déshydratation.

Une petit graphique du dénivelée et de la température (la température moyenne était de 27.6 °C, avec un min à 21.0 °C et un maximum à 34.0 °C) :

Il faut donc que je retienne :

Difficulté du Trail = Distance + Dénivelé positif + Température moyenne  + Altitude moyenne. 

Le Trail :

L’organisation du Trail est vraiment parfaite, il y a beaucoup de bénévole et comme dans les grands Trail il y a : magazine, T-shirt, gobelet, médaille, pâte à l’arrivée, ….

Le parcours du Trail est vraiment très bien, il y a beaucoup de passage à l’ombre. La première partie se fait à l’ombre, et les deux suivantes sont 50% à l’ombre. Par contre les montée sont raides, et une préparation est nécessaire :

on a 22,1 % des pentes qui font plus de 18%, quand je pense que le Tapis de Course peut être mis seulement à 15% 😉 .

 

Quelques photos :

Quand j’ai vu cette montée … j’ai pris peur 🙂

GORBIO :

La prochaine étape pour essayer d’avoir les 4 points de l’UTMB c’est le Trail de Gorbio avec ses trois points ( https://www.asgorbio.com/infos-trail-2017/ ) . Mais le Trail de Gorbio ,même s’il semble moins difficile, a des barrières horaires plus strictes :

  • Col de la Madone (13kms avec +900m de dénivelé env.) en 2h15.
  • St Agnès (33kms avec +2000m de dénivelée env.) en 6h15. 
    • Si je compare au Trail de la Vésubie, après 6h15 de course j’avais fait 28 km et 2000 de dénivelé. Le deuxième échec s’annonce ….

Le seul point qui me fait être optimiste c’est l’altitude, le plus haut sommet est à 1200m. La haute montage on considère que cela commence à 1500m.  Le tracé du Trail de Gorbio est disponible ici : http://tracedetrail.fr/trace/trace/3607 .  Et l’autre point que l’on peut aussi noter, ce sont les températures qui devrait être plus fraiche en octobre à Gorbio ( surement dans les 17°C, à la place de 27°C sur le Trail de la Vésubie ) .

Voir l’article : https://courseapied.ca/2015/07/23/impact-de-la-temperature-sur-les-performances-en-course-a-pied/ . Il explique quel est l’impact de la température sur les performance. En plus des températures plus faibles, sont moins de consommation en eau. Pour le Trail on était à 27,2°C de moyenne donc Opti+20°

Et encore un point pour être optimiste, c’est le temps du premier sur la précédente édition 3h58 (sur 72 participants). Alors que sur le Trail du Vésubie on était dans les 6h17. On va dire que l’on a un delta de 2h, ce qui est énorme. A suivre …

Forerunner 935

A noter que l’autonomie de la Forerunner 935 est vraiment bonne, j’ai utilisé 34% de batterie alors que j’avais le GPS pendant 7h40. Ils annoncent 24h d’autonomie avec le GPS, je pense que l’on doit y arriver juste.

Vivoactive HR

A noter que j’ai couru la première partie avec un coureur qui avait une VIVOACTIVE HR et les données de l’altimètre barométrique n’étaient pas aussi fiable que sur la FORERUNNEUR 935. Sur la FORERUNNEUR 935 :

Alors sur sur la VIVOACTIVE HR on observe des sauts :

A voir si cela fait le même problème la course suivante.

Indice IBP :

J’en profite aussi pour rappeler le site : http://www.ibpindex.com/index.php/fr/ : indice IBP . Si je mets le parcours que j’ai fait (donc non complet)

C’est 492 RNG, donc très difficile. Le site est vraiment complet au niveau des informations via un fichier GPX (quelques captures):

Il permet même de faire la comparaison de deux GPX.

historique

Un petit historique des courses que j’ai fait à Saint-Martin de Vésubie :

C’était donc ma troisième participation a une course sur Saint-Martin de Vésubie.

Conclusion :

En attendant comme le dit la montre : REPOS pendant 62h !

GARMIN : Forerunner 935 : Prévoir des améliorations pour la musculation et le vélo intérieur

94 x served & 14 x viewed

Pour le vélo intérieur : Pourquoi ne pas faire comme le Tapis de Course et demander le kilométrage à la fin ?

Le kilométrage devrait être demander pour :

  • Tapis de course.
  • Rameur.
  • Vélo intérieur.

Ensuite en fonction de cela la montre peut donner une estimation les fois suivantes …

Pour la musculation : C’est plus complexe (mais pas impossible), pour l’instant la montre se contente d’indiquer le temps. A mon avis c’est le strict minimum et c’est pas vraiment utile…. Par contre ce qu’il faudrait faire c’est changer l’interface. Je m’explique …

On commence un exercice, on se met en mode Musculation et on presse « START-STOP ». A la fin de la série, on presse « BACK » le bouton lance un compte à rebours ( configurable, par défaut 90 secondes). A la fin du temps, la montre sonne et on presse « BACK » pour indiquer que l’on a recommencer l’exercice. Avec la montre on arrive donc à respecter les temps de pause. Et bien sûr à la fin de la dernière série on presse « START-STOP » le temps de changer d’appareil et de se mettre en pause. Sur Garmin Connect on peut donc afficher : temps de pause , nombre de répétition, temps en action.

Quand on fait de la musculation, on a tendance à enchaîner des séries les unes à la suite des autres sans trop se reposer. Mais que se passe-t-il dans les muscles ? Quand on enchaîne plusieurs séries d’un exercice, l’acide lactique s’accumule dans le muscle qui travaille et la capacité à déplacer la charge diminue petit à petit.

Le fait de se reposer entre les séries permet de retrouver de la force et ainsi de continuer l’entraînement. Mais combien de temps faut-il se reposer entre les séries pour optimiser ses performances et tenir le plus longtemps possible ?

A suivre.

 

GARMIN : Forerunner 935 : Ecran économique en énergie pendant la course.

84 x served & 22 x viewed

Comment faire pour mettre un écran sur fond noir pendant une activité ? , à la place d’avoir un écran sur fond blanc. Avant avec la Forerunner 920, pendant l’activité il était possible de repasser sur l’heure et d’avoir un fond noir.

Forerunner 935 : Je voudrais le même écran, mais sur fond noir et lettre en blanche !

Sur la précédente montre :

Réponse de GARMIN : Oui c’est possible, il faut donc faire :

  • UP pendant 2 sec: Pour faire apparaitre le Menu.
  • DOWN + DOWN + DOWN + DOWN : Pour aller dans Paramètres.
  • START-STOP : Pour aller dans Activités et Application.
  • DOWN + DOWN + DOWN : Pour choisir le sport, par exemple Course Trail.
  • START-STOP : Pour le sélectionner.
  • START-STOP : Pour avoir Paramètres de Course Trail.
  • Et ensuite on fait défiler avec DOWN :
    • Ecran de données :
    • Alarmes :
    • Métronome : Désactivé
    • Auto-Lap : Automatique 1.00 km . (J’en profite pour le désactivé, aucune utilité en Trail)
    • Auto-Pause : Désactivé.
    • Ascension automatique : 600m/h ( Je sais pas ce que cela veut dire …)
    • Vitesse 3D : Désactivé.
    • Distance 3D : Désactivé
    • Défilement automatique : Désactivé.
    • Alertes de segment : Activé.
    • GPS : Normal ( GPS. seul.)
    • Att svt mode eco ener : Standard
    • Couleur d’arrière plan : Blanc ( Je le change en Noir , c’est exactement ce que je voulais faire.)
    • Couleur de la nuance : Rouge.
    • Renommer.
    • Restaure. reglages par déf. 

C’est donc mieux que sur la précédente montre …