Municipales 2020 à Biot : Les résultats par bureau de vote.

129 x served & 19 x viewed

Bureau Description Inscrits Votants Particip. Nul Dermit Deschaintres Debras
1 Salle des Associations 836 462 55,26% 17 214 48,09% 105 23,60% 126 28,31%
2 Accueil 829 488 58,87% 9 180 37,58% 92 19,21% 207 43,22%
3 Ecole de Danse 870 418 48,05% 11 230 56,51% 69 16,95% 108 26,54%
4 Ecole de musique 849 484 57,01% 10 283 59,70% 61 12,87% 130 27,43%
5 Moulin neuf Primaire 808 368 45,54% 11 184 51,54% 57 15,97% 116 32,49%
6 Annexe St Philippe 821 323 39,34% 2 172 53,58% 37 11,53% 112 34,89%
7 Complexe Pierre Operto 819 455 55,56% 13 232 52,49% 72 16,29% 138 31,22%
8 Moulin Neuf Maternelle 882 488 55,33% 12 291 61,13% 78 16,39% 107 22,48%
9 Ecole Eugene Olivari 731 309 42,27% 6 173 57,10% 48 15,84% 82 27,06%
Total 7445 1959 619 1126
Suffrages exprimés 3704
Score 52,89% 16,71% 30,40%

Pour mieux comprendre la répartition des bureaux :

Municipales 2020 à Biot : Les résultats

117 x served & 17 x viewed

Victoire de Dermit :

  • Jean-Pierre DERMIT (LR) : 52,89% (1 959 voix)
  • Guilaine DEBRAS (Div.) : 30,40% (1 126 voix)
  • Sophie DESCHAINTRES (Div.) : 16,71% (619 voix)

Les résultats par bureau de vote sont ici : Municipales 2020 à Biot : Les résultats par bureau de vote.

En fait, c’est surtout une victoire de l’abstention :

  • Taux de participation : 50,97% ,  en 2014 on avait eu  Taux de participation : 70,15%. On a donc – 20% !

Il y a donc que les plus motivés qui sont allés votés. Surement ceux qui ne voulaient pas de nouvelles constructions. Je pense que ce qui a joué c’est la construction de logement sociaux, je vais donc suivre les promesses de Dermit au cours de ce mandat ( modification PLU, loi SRU, arrêt de construction ) .

Je fais donc des captures d’écrans :

Je vais aussi suivre les propositions pour le vélo, sachant que l’on peut dire que c’est le candidat qui proposait le moins : https://municipales2020.parlons-velo.fr/s/849 .

Je note aussi la classe de certains partisans de Dermit :

Je note donc toutes les propositions de Dermit, et je fais de points dans 3 ans :

1- ENVIRONNEMENT

Collecter les déchets verts des particuliers

2 -ENVIRONNEMENT

Réduire la dureté et la teneur en calcaire de l’eau en créant une station collective d’adoucissement

3- ENVIRONNEMENT

Participer au programme de la Région Sud PACA ‘1 million d’arbres pour 2021’ afin de lutter contre le réchauffement climatique

4- ENVIRONNEMENT

Créer un potager municipal pour fournir des produits locaux de saison aux restaurants scolaires et aux séniors du CCAS, sur les terrains acquis par la ville dans le cadre des fonds BARNIER (Fonds de prévention des risques naturels majeurs)

5- ENVIRONNEMENT

Fleurir et garantir la propreté de la ville (embellissement, nettoyage, encouragement au civisme solidaire, fréquence de collecte des déchets)

6 – ENVIRONNEMENT

Subventionner la suppression des paraboles et des antennes au village pour lutter contre la pollution visuelle, sur le modèle de financement de l’opération façades

7 – ENVIRONNEMENT

Maintenir et développer la manifestation éco responsable ’Souffleurs d’Avenir’

8 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Obtenir le label ‘Ville amie des enfants’ en partenariat avec l’UNICEF, pour garantir la qualité de nos actions et initiatives en direction des 0-18 ans :
• placer l’innovation sociale au cœur de notre politique petite enfance, enfance et jeunesse
• mettre en œuvre les principes de la convention internationale des droits de l’enfant

9 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Rénover la crèche des Diabiotins

10 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Accompagner le développement des structures d’accueil de la petite enfance grâce aux maisons d’assistants maternels

11 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Assurer une alimentation saine et qualitative pour nos enfants grâce au potager et au verger municipaux

12 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Accueillir les enfants dans les écoles de 7h30 à 18h30 (au lieu de 7h45 à 18h)

13 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Développer le numérique dans les écoles en support à l’apprentissage et à la pédagogie

14 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Introduire l’instruction civique dans le temps périscolaire

15 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Assurer un service à la carte (GUPII) pour les familles souhaitant bénéficier ponctuellement de la restauration scolaire et du centre de loisirs

16 – PETITE ENFANCE – ÉDUCATION

Développer les liens pédagogiques et culturels entre les écoles et la médiathèque

17 – QUALITÉ DE VIE

Créer une salle omnisport pour accueillir les clubs sportifs et faciliter la pratique du sport indoor

18 – QUALITÉ DE VIE

Implanter un nouveau terrain multisports à proximité du village

19 – QUALITÉ DE VIE

Aménager des parcours de santé :
• Sur le terrain Saint Eloi
• Le long de la Brague

20 – QUALITÉ DE VIE

Organiser un service de transport gratuit à destination des personnes isolées et à mobilité réduite pour leur faciliter l’accès au CCAS (Centre Communal d’Action Social)

21 – QUALITÉ DE VIE

Répondre aux souhaits des utilisateurs du CCAS en doublant le nombre de sorties mensuelles

22 – QUALITÉ DE VIE

Réinstaurer le repas de Noël pour nos séniors dans un lieu d’exception

23 – QUALITÉ DE VIE

Ecouter et impliquer la jeunesse dans la vie municipale à l’aide d’un conseil des jeunes

24 – QUALITÉ DE VIE

Développer et renforcer les liens intergénérationnels entre les séniors et la jeunesse Biotoise

25 – URBANISATION

Arrêter la bétonisation en abrogeant les modifications n°3, 4, 5, 6 et 7 du PLU (Plan Local Urbanisme) autorisant principalement la construction d’immeubles collectifs. Stopper la règle de 50 % de logements sociaux minimum voulue par la municipalité et approuvée par le Département.

26 – URBANISATION

Maîtriser l’urbanisation eu égard à la dangerosité de notre territoire en exigeant des dérogations auprès de :
• L’Etat : se soustraire à la loi SRU (Solidarité et Renouvellement
Urbains) qui impose 25% de logements sociaux de notre parc
immobilier
• La CASA : se soustraire au PLH (Plan Local Habitat) qui impose la
construction d’au moins 400 logements sur les 6 ans à venir

27 – URBANISATION

Conserver le terrain Saint Eloi dans le patrimoine communal et le sanctuariser pour en faire un parc paysager avec un parcours de santé et un verger pédagogique

28 – URBANISATION

Racheter le terrain de 19 000 m2 aux Soulières appartenant à l’EPFR (Etablissement Public foncier Régional) et le terrain COGEDIM au chemin Durbec pour préserver l’habitat pavillonnaire

29 – URBANISATION

Racheter le terrain du bailleur social AMETIS route de la Mer pour ne pas aggraver le risque inondation sur le quartier du Val de Pôme

30 – URBANISATION

Favoriser la cohabitation intergénérationnelle entre les étudiants et les séniors

31 – URBANISATION

Répondre à la demande des 100 familles Biotoises en attente de logement social

32 – URBANISATION

Réhabiliter les logements désaffectés dans le village

33 – URBANISATION

Protéger le caractère naturel des espaces remarquables, la qualité des paysages ou le maintien des équilibres biologiques en s’appuyant sur l’article L115-3 du code de l’urbanisme pour contrôler les divisions foncières sensibles

34 – URBANISATION

Faire respecter les règles de droit privé contenues dans les cahiers des charges des lotissements aux nouveaux acquéreurs lors de l’instruction des demandes de permis de construire

35 – RISQUES NATURELS

Créer un comité communal ‘feux de forêts’ représentatif des quartiers à risque

36 – RISQUES NATURELS

Accompagner les habitants pour le respect des obligations de prévention incendie conformément aux préconisations du PPRIF (Plan de Prévention Risque Incendie et Feux de Forêts)

37 – RISQUES NATURELS

Mettre à jour et globaliser les études hydrauliques existantes pour une vision optimale du risque inondation

38 – RISQUES NATURELS

Utiliser les cavernes de karst situées le long de nos vallons comme bassins de rétention naturels

39 – RISQUES NATURELS

Porter politiquement le projet de remplacement des buses de l’autoroute par un ouvrage d’art pour améliorer l’écoulement de la Brague

40 – RISQUES NATURELS

Sécuriser la Brague par des aménagements efficaces : élargissement, rehaussement, curage, confortement des berges

41 – RISQUES NATURELS

Missionner un hydrologue pour aider les Biotois à contester le classement de leur bien en zone aléa fort lors de la révision en cours du PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondation)

42 – RISQUES NATURELS

Aider les particuliers et les TPE à bénéficier de subventions pour la sécurisation de leurs biens face au risque inondation :
• Particuliers : analyse gratuite de la vulnérabilité et proposition de solutions adaptées
• Particuliers et TPE : prise en charge jusqu’à 80 % du coût des travaux

43 – ATTRACTIVITÉ

Réintroduire la manifestation ‘Biot et les Templiers‘ pour retracer le passé de Biot, ses racines, son identité

44 – ATTRACTIVITÉ

Organiser un festival de la langue française et de la francophonie, événement culturel, festif et ludique à destination des familles autour des valeurs de notre langue et de toutes ses formes d’expression. La manifestation, parrainée par une personnalité célèbre et charismatique, favorisera les échanges culturels entre les pays francophones et sensibilisera les jeunes à la diversité de la francophonie, à travers la langue, les cultures, la musique et bien d’autres supports encore

45 – ATTRACTIVITÉ

Rendre l’art lyrique accessible à tous en organisant un festival de rue : faire découvrir, partager et promouvoir le théâtre musical sous toutes ses formes (opéra, opérette, comédie musicale, instrumentaux et vocaux)

46 – ATTRACTIVITÉ

Pérenniser la biennale du BIG (Biot International Glass festival)

47 – ATTRACTIVITÉ

Coordonner les acteurs économiques et les habitants du quartier Saint Philippe pour animer l’esplanade du centre commercial

48 – ATTRACTIVITÉ

Recréer un four communal, avec sa dynamique de convivialité, de partage, d’échanges

49 – ATTRACTIVITÉ

Redynamiser les jumelages avec TACOMA (Etats Unis) autour du verre et le jumelage historique avec VERNANTE (Italie)

50 – ATTRACTIVITÉ

Renforcer le soutien aux fêtes locales (Saint Julien, fêtes du Mimosa et de la Châtaigne) et aux événements calendaires pour accroître leur attractivité

51 – ATTRACTIVITÉ

Redynamiser la filière du verre en créant un pôle d’innovation pour les métiers du verre : partage et échanges autour du verre, accueil en résidence de jeunes verriers, ateliers de création, recherche et développement, échanges internationaux, diffusion des connaissances sur le verre et l’ensemble des produits verriers, show room

52 – ATTRACTIVITÉ

Rénover et embellir la rue Saint Sébastien

53 – ATTRACTIVITÉ

Développer l’installation d’artistes et d’artisans dans le village

54 – ATTRACTIVITÉ

Développer l’offre de stationnement des centres commerciaux de Biot 3000 (terrain maison de retraite) et de Saint Philippe

55 – ATTRACTIVITÉ

Optimiser l’offre de stationnement par un affichage numérique et une application mobile des places disponibles en temps réel dès les entrées de ville

56 – ATTRACTIVITÉ

Créer un circuit de desserte du village et des parkings avec un petit train touristique

57 – GESTION

Ne pas augmenter les taux actuels des taxes locales

58 – GESTION

Supprimer la surtaxe sur la taxe d’habitation des résidences secondaires.

59 – GESTION

Maîtriser les charges de fonctionnement et limiter l’endettement de la commune à 1 200 € par habitant

60 – GESTION

Créer une instance consultative de réflexion sous la forme d’un Conseil des Sages
SÉCURITÉ

Augmenter les effectifs de la police municipale afin d’assurer un meilleur service à la population 24h/24

61 – SÉCURITÉ

Moderniser et développer le réseau des caméras de vidéosurveillance : sécurité publique, gestion des risques

62 – SÉCURITÉ

Relancer le dispositif Voisins Vigilants pour sécuriser notre cadre de vie

63 – SÉCURITÉ

Se mobiliser pour éviter l’occupation illicite de terrains publics par les gens du voyage

64 – DÉPLACEMENTS

Mettre en place un plan global pluriannuel de trottoirs pour favoriser et sécuriser le déplacement des piétons

65 – DÉPLACEMENTS

Élargir et réaménager le chemin des Combes

66 – DÉPLACEMENTS

Sécuriser l’entrée et les sections les plus dangereuses du chemin de Saint Julien

67 – DÉPLACEMENTS

Améliorer et sécuriser l’accès au chemin des Vignasses entre le domaine de la Vigie et le chemin des Combes

68 – DÉPLACEMENTS

Sécuriser et embellir le chemin Neuf entre la résidence « les restanques de Biot » et le village

69 – DÉPLACEMENTS

Développer l’offre de transport entre le village et Saint Philippe

70 – DÉPLACEMENTS

Utiliser tous les droits et pouvoirs de la municipalité pour défendre et maintenir la qualité de vie des quartiers Ouest de la ville par rapport au projet de ligne nouvelle (impact environnemental et patrimonial, nuisances sonores et visuelles)

71 – DÉPLACEMENTS

Lutter contre les pollutions sonores le long de l’autoroute et de la route des Colles (entre le chemin de Vallauris et le carrefour des Chappes) grâce à la réalisation de murs antibruit

72 – DÉPLACEMENTS

Développer avec la CASA un plan trottinettes électriques dans la technopole de Sophia Antipolis pour faciliter les déplacements sur le site (accès au centre commercial Saint Philippe, aux arrêts bus, aux entreprises, universités)

73 – VILLE INTELLIGENTE

Connecter les Biotois à la vie municipale via une application mobile, des nouveaux services web et des assistants vocaux :
• Centraliser les informations liées aux risques (incendie, météo, niveau de cours d’eau…) pour être informé en temps réel des dangers
• Accéder plus facilement aux services numériques existants (Espace Famille, Conseil Municipal)
• Consulter l’agenda municipal (activités jeunesse et CCAS, culture, événements)
• Signaler les dysfonctionnements et encourager le civisme solidaire
• Faciliter les déplacements avec la disponibilité en temps réel des places de stationnement
• Géolocaliser les bornes de recharge pour les véhicules électriques
• Favoriser la participation de tous à la proposition d’idées pour améliorer la vie municipale et la qualité de vie
• Développer le plus possible la dématérialisation des démarches administratives
• Mettre en relation les parents volontaires via une application pour encourager le covoiturage vers les établissements scolaires

74 – VILLE INTELLIGENTE

Promouvoir les atouts de Biot au travers d’une application « tourisme » :
• Visites virtuelles 360°
• Promotion de la Ville et Métiers d’Art, des acteurs
économiques et culturels locaux : restaurants, commerces, hébergements, artistes, artisans, musées…

75 – VILLE INTELLIGENTE

Utiliser le réseau des caméras de vidéosurveillance pour intervenir plus rapidement en cas d’incident et guider les secours

76 – VILLE INTELLIGENTE

Créer un événement “BIOT’TECH” basé sur l’innovation et les nouvelles technologies à la maison de l’Intelligence Artificielle, en partenariat avec les étudiants, les entreprises et les centres de recherche et développement.

Sachant que l’on peut ajouter : 77 – Refus de la déchetterie sur Biot .

 

Municipales 2020 à Biot : Foire aux questions …. pour mieux se poser les bonnes questions !

326 x served & 208 x viewed

Je viens de lire la FAQ de Dermit, j’ajoute mes interrogations : https://www.jeanpierredermit.fr/faq/ .

Gestion financière sous Dermit.

Comme marqué dans l’article et non dans le titre de Nice-Matin (pas vraiment neutre) : endettement élevé et baisse des roulements de fonds.

Le problème n’est pas la qualité des prêts mais la quantité … il suffit de chercher sous google « dette biot ». Est-ce que c’est plus clair ainsi ? ( source : http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/biot/ville-06018 )

Avec une dette aussi inquiétante, l’équipe de Dermit aurait dû chiffrer son programme.

La bétonisation :

Peut-être peut on considérer que de ne pas avoir le parking aux bachettes a ralenti la « bétonisation »?

Est-ce qu’il y a seulement le PLU qui rentre en compte ? Je pense qu’il faut aussi prendre en compte la rétention des sols ( passage de 80 litres/m2 à la place de 50 litres/m2).

Le seul moyen de lutter contre la bétonisation c’est de sanctuariser des lieux, et d’augmenter les contraintes sur les constructions.

La Loi SRU :

Aucune exemption dans le 06, seulement dans le 13 & 84 ( voir : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/12/30/LOGL1932830D/jo/texte ) .

Provence-Alpes-Côte d’Azur 13 13039 Fos-sur-Mer
Provence-Alpes-Côte d’Azur 13 13045 Graveson
Provence-Alpes-Côte d’Azur 13 13102 Saint-Victoret
Provence-Alpes-Côte d’Azur 13 13108 Tarascon
Provence-Alpes-Côte d’Azur 84 84016 Bédarrides
Provence-Alpes-Côte d’Azur 84 84056 Jonquières
Provence-Alpes-Côte d’Azur 84 84122 Sarrians

Dans l’article partagé par Dermit : https://www.banquedesterritoires.fr/loi-sru-232-communes-exemptees-pour-la-periode-2020-2022 :

la liste fixée par le décret du 30 décembre 2019 ne comprend évidemment pas les communes carencées, mais dont les obligations en matière de production de logements sociaux ont été revues à la baisse à la suite d’une décision de justice.

Il faut aussi lire cet article : https://www.banquedesterritoires.fr/loi-sru-bilan-2015-et-perspectives-apres-le-vote-de-la-loi-egalite-et-citoyennete

les préfets peuvent conclure avec les bailleurs sociaux une convention afin de construire ou d’acquérir des logements locatifs sociaux, et cela sans l’accord des communes ; et la loi permet en outre d’impliquer les communes financièrement dans l’opération prévue dans la convention, au travers d’une « contribution obligatoire aux opérations de logements sociaux ».

Ainsi que : https://www.banquedesterritoires.fr/exemption-des-quotas-sru-il-ne-suffit-pas-de-remplir-les-criteres :

Agde (Hérault, 28.000 habitants), Leucate (Aude, 4.400 habitants), Marseillan (Hérault, 7.800 habitants) et Méréville (Essonne, 3.100 habitants) – demandaient au Conseil d’État d’annuler pour excès de pouvoir le décret du 28 décembre 2017 du Premier ministre, pris pour l’application du III de l’article L.302-5 du CCH (voir notre article ci-dessous du 8 janvier 2018). L’annulation de ce décret était demandée « en tant qu’il ne [les] fait pas figurer au nombre des communes exemptées, pour les années 2018 et 2019, des obligations en matière de logements sociaux », prévues par la loi SRU. Or ces communes, déficitaires en logements sociaux, estimaient entrer dans la liste des cas donnant lieu à exonération des obligations de la loi. Le problème est qu’il ne suffit pas de remplir les conditions ouvrant droit à l’exemption pour… y avoir droit.

J’ai du mal à croire que l’on va supprimer des programmes immobilier, pour ensuite indiquer que c’est pas possible de respecter la loi SRU. Au niveau de la crédibilité on va être au top niveau. Il est évident que si on annule les constructions cela sera vu comme un choix politique ! Donc ouvrir une brèche dans la loi SRU me semble un peu gros pour passer. Mais je peux me tromper …

Municipales 2020 : Pensez-vous qu'il soit possible d'être exempté de la loi SRU ?

View Results

Loading ... Loading ...

Sinon quel serait le coût pour la commune si on ne respectait pas la loi ? Un article à lire : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/antibes/logement-social-cannet-antibes-villes-sanctionnees-non-respect-loi-sru-1144465.html .

Vous pouvez lire l’article de Debras : https://www.guilainedebras.fr/nos-reponses-stop-beton/ .

Le plan de Dermit va sûrement nous amener des pénalités, on ne peut pas faire un coup de poker sur le fait de pouvoir en être exempté.

Municipales 2020 : Pensez-vous qu'il serait plus honnête de communiquer sur la pénalité en cas de non respect de la loi SRU et de non exemption ?

View Results

Loading ... Loading ...

Terrain Saint Eloi :

L’idée c’est de redonner une dynamique au village, le village est en perte de dynamique. Que va-t-on faire quand on va devoir fermer des classes par manque d’effectif ? Quel est le plan ?

Vélo :

Le vélo, le grand absent du programme de Dermit (chercher le mot vélo dans https://www.jeanpierredermit.fr/programme-jean-pierre-dermit-biot-2020/ ) . Lire : http://www.choisirlevelo.org/parlons-velo-municipales-2020/ ,sur Biot c’est ici : https://municipales2020.parlons-velo.fr/q/Biot%20(06410) .

Debras a clairement répondu au questionnaire : https://www.guilainedebras.fr/nos-reponses-choisir-le-velo/ .

Le vélo c’est :

  • Le vélotaf, pouvoir aller en vélo au travail.
  • Le vélo pour les touristes afin d’aller à la plage en vélo.
  • Le vélo pour le weekend et pour faire des sorties de façon sécurisée.

Le vélo c’est pas les compétitions à 40.000 Euros ( Tour de la Méditerranée de Cyclisme Professionnel )  avec des retombées économiques plus que douteuses.

J’ai pas vu beaucoup de commune faire l’impasse sur le Vélo, si je regarde Antibes :

https://municipales2020.parlons-velo.fr/e/1875 :

Pareil pour Valbonne, beaucoup propose des solutions pour le vélo. En plus sur Biot il y a des tronçons prioritaires : https://carto.parlons-velo.fr/?c=06004 .

Pour avancer dans cette direction, il faut donc faire confiance au programme de Debras. Voir : https://municipales2020.parlons-velo.fr/e/Biot%20(06410) .

Est assez risible la communication de Dermit où il utilise le vélo alors qu’il n’y a rien de prévu de ce côté là sur le programme: une fois un petit tour de Biot à vélo, une fois des questions sur les parcours en vélo …

Est-ce que ce nuage de fumée va nous faire oublier qu’il n’y a rien dans le programme ? Je ne l’espère pas !

Sans pistes cyclables suffisantes à Biot, seront pénalisés non seulement les Biotoise mais aussi tous ceux qui traversent Biot à vélo.

La citoyenneté :

C’est l’autre grand absent du programme de Dermit. Je fais abstraction de « Introduire l’instruction civique dans le temps périscolaire » . Disons qu’il est toujours bon d’avoir un contre pouvoir ou un dialogue avec les citoyens pendant tous le mandats. Le programme de Debras va dans le bon sens :

  • Rendre compte chaque année de l’état d’avancement des engagements du mandat.
  • Inscrire aux conseil municipal toute question ayant recueilliei 1000 signatures.

Il ne faut pas oublier qu’il y a eu très peu de manifestations sur Biot, la seule que j’ai vu était pour le parking  De Vinci des Bâchettes (les manifestations pour les inondations et pour la fermeture de classe, se sont faites avec la participation du Maire). Je pense qu’il aurait été bon de faire une votation citoyenne sur ce point. Il n’y a pas eu d’analyse pour  se dire que le mieux était de donner des garanties afin de ne pas retomber dans les mêmes défauts, et les passages en force.

Inondation :

J’ai fait toutes les réunions sur les inondations, et je pense que NAIAD est un levier formidable pour faire avancer la situation. J’ai pu voir Debras dans les réunions avec NAIAD … Etre dans l’opposition c’est aussi s’intéresser aux acteurs pouvant nous aider à régler nos problèmes, et pas seulement critiquer.

Pour mieux connaitre NAIAD : http://www.cyber-neurones.org/2017/10/projet-naiad-le-flyer/ . Ou encore il y a ce lien : https://imredd.fr/projet/naiad/ . Il est aussi possible de voir l’analyse complète ici : http://naiad2020.eu/wp-content/uploads/2018/07/France-La-Brague.pdf .

Bien trop souvent les inondations sont prétexte à polémique alors que tous les acteurs devraient aller dans la même direction. On perd notre énergie …. c’est incompréhensible. Sans parler des associations purement politique … un vrai frein !

Les inondations sont souvent le résultat du passé, sur Biot :

Conclusion :

Je persiste et je signe, je soutien Debras:

  • Pas d’impasse sur le vélo.
  • Un programme chiffré.
  • Pas de coup de poker avec la loi SRU.
  • La possibilité aux citoyens de remonter leurs mécontentements .

Les actions que j’ai fait avant de faire mon choix : http://www.cyber-neurones.org/2020/03/municipales-2020-a-biot-ce-que-jai-fait/ .

Donc avant de voter, penser à vous informer ! Et ne pas vous laisser avoir par une  communication hasardeuse.

Question :

Municipales 2020 à Biot : Pensez-vous qu'il soit possible de faire l'impasse sur le vélo ?

View Results

Loading ... Loading ...

Municipales 2020 à Biot : L’entrée du chemin Saint-Julien ( Polémique … inutile ! )

154 x served & 32 x viewed

J’ai pu voir un dialogue sur l’entrée du chemin Saint-Julien, suite à un de mes tweets :

Dans le Biot Info (Printemps 2019), je n’ai pas vu de date :

Ensuite sur le site de Biot c’est plus complet, on y trouves les dates : https://www.biot.fr/enquete-parcellaire-lamenagement-chemin-saint-julien/ :

Suite à la Déclaration d’Utilité Publique obtenue par arrêté préfectoral du 05/03/2018, la commune souhaite réaliser la première tranche d’aménagement du chemin, soit une longueur d’environ 190 m depuis son entrée sur la route de Valbonne (plan ci-dessus).

Pour s’assurer de l’acquisition des 230 m² de terrain restant, la commune, avec le soutien des services
préfectoraux, lance une enquête parcellaire à l’attention des propriétaires des 5 parcelles concernées ; elle se déroule du 10 au 27 décembre 2019.

Il y a même un plan :

Donc le projet est en cours, et il y a eu une communication sur le projet. Ensuite sur les délais, je veux bien comprendre que l’on trouve que cela ne va jamais assez vite. L’idéal est de lire l’arrêt complètement afin de mieux comprendre les délais : https://www.biot.fr/wp-content/uploads/2017/12/arrete_DUP_st-julien_05-03-2018.pdf , j’ai l’impression que cela a commencé en juillet 2016. Ensuite je veux bien croire que les inondations aient provoquées le décalage des projets. Je trouve donc la polémique pas très utile !

Je note aussi avec amusement que tous les autres candidats marquent qu’ils ont en projet  Saint Julien, sachant que pour être exact il faudrait dire la finalisation du projet …