LIBSEC : Lettre contact n°5 (25/01/2017)

437 x served & 109 x viewed

Je ne fais pas parti du LIBSEC, même si je partage l’avis sur l’élargissement sur 3 km, avec une piste cyclable en contre bas. Et je suis aussi d’accord sur le manque de communication sur les nombreuses études, faites avec de l’argent public !

Voici le prospectus :

Nous attendons et demandons toujours la vérité sur les inondations et les pollutions de Biot du 3 octobre 2015.

La population attends toujours des élus, avec impatience, les résultats de la commission d’enquête parlementaire réalisé par la Commission d’Aménagement du Territoire et du Développement Durable du SENAT, et demande une présentation publique.

La Préfecture, les service des Eaux et Risques de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer des Alpes Maritimes (DDTM), avait envoyé, par courrier daté du 28 juillet 2016 à la Maire de Biot, le porter à connaissance des aléas inondation de la Brague suite aux intempéries du 3 octobre 2015.

La DDTM avait organisé une première réunion de présentation le 12 septembre 2016 à Biot.

La préfecture (DDTM) organise une deuxième réunion publique pour présenter la nouvelle cartographie du porter à connaissances étape importante avant l’approbation du PPRI.

La Mairie de Biot a présenté au associations Biotopes, l’ASLIB, l’ASEB et le LIBSEC, un avant-projet de cartographie modifié du porter à connaissance qui a été refusé par les 3 associations.

Les 3 associations souhaitaient participer au processus d’élaboration complet du nouveau projet du porter à connaissance et du futur PPRI en concertation avec le bureau d’étude « le cabinet MERLIN » … ! Nous attendons toujours la réponse des élus Biotois.

Maintenant que les nouvelles études semblent terminés nous attendons que la DDTM nous confirme officiellement et publiquement le rôle de la digue de l’autoroute A8 et de ses buses sur l’aggravation importante des niveaux d’eau sur le territoire Boitois ( promis lors de la réunion du 12 septembre 2016)

Pourquoi les nombreuses études déjà réalisées et n cours sont-elles tenues secrètes … ?

NON à la triple peine ( Inondés, Spoliés, Ruinés ) mais toujours en danger.

Les Biotois veulent un nouveau PPRI lié à un vrai programme de travaux d’élargissement et de réaménagement paysagé des berges de la Brague, de la mer jusqu’aux gorges de Biot, sur environ 3 km, dans le cadre du schéma directeur voté et financé sur plusieurs années ( 10 ans) , pour une pluie centennale ou équivalente à celle du 3 octobre 2015.

Défendons nos biens, adhérer aux associations, donnons un futur à nos enfants et à l’aménagement économique de la plaine de la Brague.

Venez nombreux défendre votre patrimoine et votre sécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.