Les héros sur youtube de nos chers enfants semblent bien vivre

600 x served & 170 x viewed

Quand on regarde l’article suivant : http://kulturegeek.fr/news-79267/youtube-promet-beau-salaire-minimum-youtubers-francais-garder

Cyprien gagnerait 360 000 euros par an et Squeezie gagnerait 480 000 euros par an selon Les Echos.

Avant il y avait les enfants qui voulaient devenir sportif professionnel, maintenant c’est Youtubers … on gros on joue à la maison devant une caméra pour se faire plus de 40.000 Euros/mois. Moi sur Youtube cela serait plutôt Nicole Ferroni (avec sa critique sur la loi « Secret d’affaires », …), Pierre Emmanuel Barré , ….

Dans 5 ans la mode des youtubers va surement être remplacée par celle des e-sportifs professionnels. Misère de misère. Nous enfants voudront surement être e-sportifs professionnels. Finalement c’était bien le temps ou l’on voulait devenir sportif professionnel, au moins cela nous faisait prendre l’air 😉 .

Il n’y a pas que les enfants qui semblent avoir une vision erronée de la situation, bon nombre de personnes pensent que la crise vient du fait qu’il y a trop d’aides sociales et que l’on assiste trop les personnes. J’ai pu encore le vérifier lors d’une réunion…

Pour moi la crise vient en grande partie de l’évasion fiscale, et du fait que les hommes politiques prennent une grosse part du gâteau (c’est toujours ainsi quand on est juge et partie, c’est pareil pour les grands du CAC40 qui s’allouent les parachutes entre eux), et il faut bien le dire d’une mauvaise gestion (pourquoi c’est au contribuable de payer l’application le.taxi ? …) et pour finir des lois guidés par les lobby qui font honte à la démocratie. Même si les fraudes aux aides sociales existent elles ne représentent qu’un faible pourcentage comparer à l’évasion fiscale. Il suffit de voir ici : http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201207/evasion_fiscale_combien_cela_coute_il.html 

Le rapport chiffre entre 30 et 36 milliards le coût minimum pour l’Etat français de l’évasion fiscale. Précisant que « cette évaluation ne compren(ait) pas toute une série de risques », ce chiffre pourrait, en réalité, atteindre les 50 milliards.

Et sur beaucoup d’autre site on trouve le montant de 80 millards. Le cout de la fraude aux aides sociales c’était 700 millions en 2013, sachant que depuis via un meilleur recoupement il est plus facile de trouver les fraudeurs. La fraude fiscale c’est 21 millards récupérés.

J’aime bien cet article sur le monde : https://www.monde-diplomatique.fr/2013/07/WARIN/49351

Mais, de l’avis même du Conseil d’Etat, « la fraude des pauvres est une pauvre fraude ». Si les estimations peuvent être contestées, elles donnent un ordre de grandeur. Enregistré le 29 juin 2011, le rapport Tian, du nom du député de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) Dominique Tian, rapporteur de la mission d’évaluation des comptes de la Sécurité sociale. évoque 4 milliards d’euros de fraude aux prestations, contre 16 milliards d’euros aux prélèvements et 25 milliards d’euros d’impôts non perçus par le Trésor — ces deux formes de truanderie étant l’apanage des entreprises et des contribuables fortunés.

Misère.

P.S. : je ne suis pas prêt de vivre de mon blog 😉 d’un autre coté ce n’est pas mon intention. Mercredi j’ai battu mon record de visite : 518 en une journée (plusieurs forums on parlé de certains de mes articles) … Champagne !

Capture d’écran 2016-04-15 à 09.31.37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.