Réunion publique à l’OSTREA, j’y étais pour vous

1846 x served & 288 x viewed

Cette réunion publique s’est déroulée très sereinement avec une vraie volonté d’avancer en évitant les règlements de compte, bravo à Madame Le Maire, à monsieur le sous-prefet , à monsieur le directeur d’ESCOTA, M.MAREC, en fonction depuis 1 an, et surtout à l’OSTREA qui avait organisé bien organisé l’espace, mis des chaises à disposition…

J’ai aussi bien apprécié deux interventions : celle de Monsieur LAPORTE qui semble être la mémoire de Biot, et la seconde intervention c’est celle du président de la CDD (je n’ai pas le nom).

En résumé :

  • Action n°1.a : L’autoroute, il faut attendre la réponse de l’état pour la création d’un pont. ESCOTA n’étant que le concessionnaire.
  • Action n°1.b : L’autoroute, il faut que ESCOTA fasse l’entretien des buses.
  • Action n°2 : La Brague, comment nettoyer le lit sans faire rentrer d’engin.
    • Action n°2a : Les vallons : la commune
    • Action n°2b : le lit de la rivière.
  • Action n°3 : La décharge des glacières, il faut agrandir le bassin de rétention.
  • Action n°4 : Communication, dans le nouveau plan communal de sauvegarde il sera peut-être question de recevoir des SMS (voir email & message vocal).
  • Action n°4 : Communication, les sirènes vont être changées. Un bon pour accord avait été signé le 11 septembre.
  • Action n°5 : Les pompier en zones inondables, … un ange passe …
  • Action n°6 : Central téléphonique en zones inondables, des discussions avec Orange sont en courts. Le central est installé depuis 1970.
  • Action n°7 : Centrale vidéosurveillance en zones inondables, l’usine SAGE va être détruite et la vidéosurveillance va être déplacé à l’Espace des Art et de la Culture.
  • Action n°8 : Bouchon ou rétrécissement de la Brague (signalé par LAPORTE), il faut détruire le bouchon en faisant attention au courant de Ligure, courant qui vient de la mer. (dans notre malheur on a eu de la chance que la mer soit basse).
  • Action n°9 : Loi Barnier, comment faire alors que la plus part des maisons ont des étages?
  • Action n°10 : Elargissement de la Brague, il faut faire une berge avec une promenade afin que la promenade puisse faire tampon. (Cette idée je l’adore, enfin une piste cyclable … joindre l’utile à l’agréable)
  • Action n°11 : Zonage, Il faut changer le zonage certaines zones bleues doivent passer en rouge.
  • Action n°12 : Mauvaise assurance (GAN à Antibes par exemple), en janvier le préfet va faire un audit des assurances. Il faut donc le contacter en janvier si l’expert n’est toujours pas passé ou si l’argent n’a pas été touché. Pour lui fin janvier tout le monde doit avoir eu sont argent.
  • Action n°13 : Echangeur du péage dans la plaine, le projet n’est pas stoppé mais s’il est reproposé ce sera avec d’autres aménagements.
  • Action n°14 : Camping et MobilHome, il va falloir réduire le nombre de MobilHome qui sont prêt des berges.
  • Action n°15 : PLU, il faut augmenter la hauteur maximale qui est aujourd’hui de 7m afin de pouvoir surélever les maisons.
  • Action n°16 : Servitude d’écoulement, certaines clôtures ou certains murs vont devoir être détruits afin de permettre un meilleur écoulement.
  • Action n°17 : L’urbanisation, la maire va être plus attentive au permis de construire.
  • Action n°18 : Gestion des risques d’inondation, il faut que cela soit fait au niveau de la CASA pour avoir une approche plus globale
  • Action n°19 : Bassin des « horts », le dossier toujours en cours ….  il est dans PAPI 2.
  • Action n°20 : Ponts de la Romaine, la mise au norme.
  • Action n°21 : Alerte, mettre des détecteurs de niveaux d’eau.
  • Action n°22 : Gestion de crise, installation d’un groupe électrogène pour le centre de commandement.
  • Action n°23 : Prévention, conception d’un PFMS (Plan familial de mise en Sécurité) à destination des familles et actualisation du DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs).
  • Action n°24 : Destruction de l’usine SAGE, c’est en projet.

Capture d’écran 2016-02-23 à 09.23.17

 

En détail :

M. MAREC . » Ce n’est pas un évènement que l’on a vécu de l’extérieur chez ESCOTA ».

M. MAREC . » L’eau était chargée d’embâcles qui se sont trouvés devant les buses « .

M. MAREC . » Les buses étaient donc à 10% de leur capacité »

M.MAREC . « Empêcher les embâcles en temps réel, ce n’est pas possible. »

M.MAREC . « La priorité pour nous est de porter secours aux usagerx de l’autoroute ».

M.MAREC.  » La priorité pour nous était de remettre vite l’autoroute en service afin que les secours puisse circuler ».

M.MAREC. « Tout le monde a travaillé de façon exemplaire « 

-> Intervention de X : « Un pont pour la brague cela a été longtemps évoqué. La première fois en 1987. »

M.MAREC. « A ma connaissance il n’y a pas de projet de création d’un pont ».

->Intervention de X : « Cela fait 40 ans que les problèmes avec l’autoroute dure ».

M.MAREC.  » ESCOTA est uniquement concessionnaire « 

Maire  » J’ai écrie une lettre à l’état. »

Maire  » Plus l’eau s’étale et moins elle fait de dégâts. On doit accepter d’avoir 30 cm d’eau. »

M.MAREC.  » ESCOTA n’a rien contre une étude, notre contrat est avec l’état. « .

Maire  » Faisons une étude pour voir quelle est la bonne solution « .

M.MAREC.  » ESCOTA n’a aucun problème pour lancer l’étude rapidement ».

->Intervention de X : « L’état des buses la veille de l’inondation n’était vraiment pas optimal. l’entretien des buses n’est pas fait ».

M.MAREC.  » Il faut bien s’imaginer la masse d’objet qu’il y avait, dans tous les cas l’écoulement n’aurait pas été possible ».

Maire.  » On doit trouver des solutions, car les évènements exceptionnels risquent d’être de plus en plus fréquents ».

CDD –  » Demande forte de prise de compétence par la CASA ».

CDD –  » Définition des zonage d’inondation, en prenant comme hypothèse haute l’inondation de 2015″.

CDD –  » Problème d’imperméabilisation des sols ».

CDD –  » Création de confluant artificiel avec pour certains une augmentation des débits ».

CDD –  » La bombe c’est la Valmasque ».

CDD-  » Les buses ne sont jamais efficaces ».

CDD –  » Il est possible de récupérer notre dossier si vous nous donnez votre email « .

->Intervention de X : « Il n’y a pas eu de pluie depuis 2 mois, et malgré cela il n’y a pas eu le nettoyage du lit de la Brague.

Maire : « Le vallon est à la charge de la commune, le lit c’est l’ONF ».

Maire : « Certain Biotois ont portés plainte pour la création d’une piste qui avait pour but de nettoyer le lit de la Brague ».

Maire : « On a sorite 300 m3 que l’on a mis à la carrière de la SIAD »

Maire : « La loi sur l’eau indique que l’on ne doit pas mettre d’engin dans les lits mineurs. ».

->Intervention de X : « Dans le vallon de la Valmasque, des engins ont agrandi le lit de 4m à 30m. Il faut arrêter que certaines personnes disent n’importe quoi. Il faut se déplacer pour voir ».

->Intervention de X : « La décharge des glacières a imperméabilisé 23ha, alors que leur bassin de rétention doit faire à peine 5000m3. Le bassin est sous évalué.

Maire : « Je l’ai indiqué en commission des sites ».

Maire –  » Tout les explications sont dans la lettre du maire ».

Maire – « C’était la 2ème vigilance orange de l’année. J’étais connecté à la plateforme avec une prévision à 2h. Météo France n’a rien vu ».

Sous-Préfet – « Un chercheur de l’université de Sophia a simulé avec le modèle mathématique le pire, et il arrivait à la moitié de ce qui s’était passé. »

Sous-Préfét : « Pour résoudre les problèmes, il faut faire preuve de confiance et de transparence . »

Sous-Préfét : « Pour une pluie qui arrive une fois tous les 300 ans, il ne faut pas se mentir on ne va pas trouver une solution totale. Est-ce que l’on est prêt à augmenter fortement nos impots pour une pluie qui arrive tous les 300 ans ? Il faut réussir à trouver un juste milieu. Les pluies était de 5,5 mm d’eau par minute même l’ecoparc de Mougins a subi des dégâts. Des arbres verts en bord de rivière ont été déchaussés, alors que souvent on nous dit qu’il faut des arbres pour tenir les berges. « 

Sous-Préfet : « Il y aura toujours un goulot d’étranglement, ce qui est sur c’est que l’entretien doit être exemplaire. « .

Sous-Préfet : « En France on a beaucoup de lois, et c’est parce que l’on aime bien gérer son voisin. La révision du PPRI avec chaque inondation est une obligation. Ce n’est pas la commune ou l’état, mais c’est la brague & la valmasque qui vous a spolié « 

LAPORTE  : « Je suis née en 1947, ma grand-mère me parlait de l’inondation de 1872. En 1860 il y a eu la création du chemin de fer, c’est à dire que l’on a crée le premier barrage. En 1872, un train a déraillé suite aux inondations provoquant la mors de plusieurs personnes. Cent ans plus tard on a fait le second barrage, l’autoroute ». (J’ai cru entendre entre 20 et 40 morts mais je ne le note pas, on va dire que j’ai mal entendu … en réalité c’est 6 morts.)

(Sur Wikipedia il est marqué :

  •  – À 18 heures, sur la ligne Marseille-Vintimille, près d’Antibes, le viaduc à quatre arches enjambant la plaine de la Brague, miné par des inondations, s’effondre au passage d’un train omnibus parti de Menton pour Grasse. On dénombrera six morts et une douzaine de blessés.)

LAPORTE  :  » Il y a eu une enquête sur l’élargissement des bords de la brague, et il y a une zone où l’on a seulement de 10 à 12 m à la place d’avoir 20 m. »

La loi Barnier …

Sous-Préfet : « Il faut avoir un débat serein , surtout que vous n’avez pas d’élection » . (Il n’y a qu’a voir la plainte posée par l’ancien maire … pas besoin d’élection visiblement).

LAPORTE : « J’ai fait un film de 1H30 sur l’évènement, j’ai passé 2h sur le pont romain jusqu’à 23h ».

….

->Intervention de X : « La restauration de point vieux a fait que le niveau est 50 cm plus bas ».

->Intervention de X : « La route des clausonnes se comporte comme une rivière ».

->Intervention de X : « J’ai eu 2m30 dans ma maison route des clausonnes, en 2011 j’avais eu 65 cm. C’est une maison à étage, mais j’ai promis de ne plus y habiter dedans … mon mari et ma fille ont failli y perdre la vie ».

Sous-Préfet : « Le fond Barnier ne peut pas traiter des cas particuliers ».

Sous-Préfet : « Les idées individuelles sont souvent fausses ».

Sous-Préfet : « Les zones rouges cela veut dire que l’on ne veut pas augmenter le risque ».

Sous-Préfet : « Il y a eu 140 hélitreuillage dans les camping, il va falloir trouver une solution pour que cela ne se reproduise pas ». 

Je n’ai pas oublié la séquence comique quand le sous-Préfet a voulu montrer que le fond Barnier ne pouvait pas tout prendre en charge, et pour faire son calcul il a estimé une maison à 100.000 Euro. Devant la « bronca » il est passé à 200.000 Euro … A mon avis c’est plutôt dans les 350.000 Euro, voir plus….

Si j’ai fait des erreurs ou s’il y a des manques, je suis à votre disposition pour faire des ajouts/corrections. Mon but est de reprendre le compte rendu dans deux ans afin de voir qu’elles sont toutes les avancées.

C’est ma troisième réunion sur les inondations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.