Les assouplissements et étirements en couse à pied

205 x served & 103 x viewed

Source : http://www.athlete-endurance.com/training-network/courseapied/echauffement-exercices/les-assouplissements.html

 

Etirements et assouplissements en course à pied

Définition et difference entre étirement et d’assouplissement
Étirement : action visant à favorisé l’allongement du muscle
Assouplissement : action visant à gagner en amplitude articulaire
Les dernières connaissances scientifiques sur les étirements
Les étirements font baisser les performances des muscles, leurs puissances, leurs tonicités. Donc avant tout entrainement ou compétition ou l’on va solliciter la force et la vitesse, ne pas faire d’assouplissement et d’étirement. En course à pied, aucun impact bénéfique en terme de performance n’a été relevé statistiquement.
Les étirements ne sont pas le meilleur moyen d’échauffer les muscles.
L’étirement n’accélèrent pas la récupération suite à des efforts intensifs, au contraire, ils fragilisent le muscle si l’entrainement a donné lieu à des courbatures qui sont le signe de micros-lésions.
Les étirements ont un effet « antalgique » ce qui explique la sensation de soulagement après un effort si l’on en fait.
Les étirements effectués durant un match ou une séance ou un match ne permettent pas de limiter les risques de blessures durant celui-ci.
Pourquoi faire des étirements et des assouplissements ?
Une plus grande souplesse permet plus d’aisance dans certains gestes actions ou déplacement de part l’amplitude articulaire qui en découle
A long terme, ils limitent certains risques de blessures de par l’amplitude maximale possible
Après des efforts, les étirements permettent de relâcher les muscles, et donc de libérer les zones articulaires de toute tension pouvant induire des déséquilibres musculo-squelétiques nécessitant par la suite des interventions de kiné ou d’ostéopathe.
Ils permettent un retour au calme mental, une décompression.
Ils permettent de soulager les tendons de la tension due à la raideur et la puissance du muscle
Le meilleur moment pour faire des assouplissements
Le meilleurs moment est celui ou le muscle est le plus raide, c’est-à-dire 20 à 30’ avant la fin d’un entrainement, une fois la partie « physique » de la séance effectuée ou à froid tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.