BIOT – Réunion du 29 janvier 2018 sur les inondations : En bref

286 x served & 58 x viewed

Mes notes en bref :

  • La salle était pleine ! ainsi que les parkings.
  • Toujours deux tabous :
    • L’autoroute ( forcément il y a un risque de déplacer le problème sur Antibes). Question : Même si cela déplace le problème, pourquoi ne pas faire une simulation ?
    • Les nouvelles constructions sur Sophia-Antipolis. ( forcément c’est un bassin d’emploi …)
  • Pas de réponse aux courriers des associations.
    • On a vraiment l’impression que le travail des associations est mis à la poubelle.
  • Fond Barnier :
  • Deux bonnes nouvelles :
    • Augmentation de 20% sur les logements non affectés à l’habitat principal. Rien de mieux pour limiter les constructions, et forcer la location. C’est aussi marqué dans le Biot Info.
    • Coefficient de -10 (maximum) pour le calcul de la valeur locative cadastrale sur 449 parcelles. Cela entrera en vigueur en 2018, à la fois sur la taxe foncière mais aussi sur la taxe d’habitation. Reste à voir de combien va être la réduction.
  • Le vocabulaire employé par certaines personnes (pour ne pas dire M. Castel) est assez désagréable : « les sachants », « non-intelligent » … un réel manque de pédagogie.

 

Sur Nice-Matin : http://www.nicematin.com/vie-locale/quels-travaux-vont-etre-realises-pour-nous-sauver-apres-les-inondations-des-riverains-toujours-inquites-a-biot-204090 .

Dialogue de sourds. Méprise sur les sujets abordés. Ce lundi, la réunion publique entre les représentants de l’État et les Biotois, principalement les victimes des inondations du 3 octobre 2015, a viré à l’incompréhension générale.

Avec, en préambule, une info-intox qui s’était propagée en amont: « Le préfet Georges-François Leclerc en personne va venir! »

Point de préfet, hier, pour faire face aux quelque 200 personnes qui ont rempli la salle Gilardi, mais le sous-préfet de Grasse, Stéphane Daguin, et Serge Castel, directeur de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM).

Les représentants de l’État ont été accueillis par Guilaine Debras. Le maire et l’ensemble des élus de la majorité municipale ont pris place parmi le public.

Sur Nice-Matin : http://www.nicematin.com/vie-locale/les-associations-denoncent-le-volte-face-de-letat-autour-des-solutions-apportees-pour-lutter-contre-les-inondations-a-biot-204350 .

Après la réunion publique rassemblant sinistrés et représentants de l’état, les associations de défense dénoncent le manque de clarté et de solutions

Lundi soir, les trois associations étaient bien évidemment aux premières loges pour écouter les explications des services de l’État représentés par Stéphane Daguin, le sous-préfet, et les responsables de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Chacune a pu s’exprimer et avancer ses arguments. À noter que la première flèche a été décochée par Pascal Torrelli, le président de l’ASEB qui a quitté la réunion avant son début pour protester « contre le manque de respect des services de l’État qui arrivent avec une demi-heure de retard. On sera très durs avec eux ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.